Villages de caractère proches de Roanne (2nde partie)

Je poursuis ma balade sur la côte roannaise avec deux autres villages de charme, St Haon le Châtel et Ambierle

St Haon-le-Châtel et la richesse diversifiée de son patrimoine

St Haon ne vous parle que peu ? Normal cette commune a repris le nom d’Habounus, un martyre de l’époque romaine au III ème siècle.

Garez-vous non loin de l’Estaminet, une adresse improbable de café-salon de thé où comme dans le Nord la décoration est synonyme d’un étonnant fouillis d’objets tous plus hétéroclites les uns que les autres. Même si la maitresse des lieux a la réputation d’être peu aimable, arrêtez-vous un instant pour un café- chicorée, une bière quasi chti’ ; sous prétexte de zieuter le cadre.

04 77 64 82 11

La porte d’entrée fortifiée du village

La commune forme elle-même le castrum et des fortifications construites de 1360 à 1370 subsistent encore 6 tours rondes sur les 18 primitives. En effet cette châtellenie du Forez avait pour mission de défendre Montbrison contre les velléités territoriales des proches auvergne, Beaujolais et Bourgogne.

Si aujourd’hui coexistent à peine 650 personnes ; au Moyen Age le lieu était important avec plus de 2 000 habitants.

Prenez le temps de déambuler dans les ruelles (aucune n’est identique) qui tournent en escargot sur ce promontoire.

A voir une très belle porte de ville médiévale et ses vantaux en chêne hérissés de clous en pointe de diamant (attention à votre tête car cette porte dite de l’horloge a une ouverture très basse !).

A voir l’élégante maison du cadran solaire (XVI ème siècle) et ses fenêtres à meneaux qui utilise du calcaire jaune de la région de Charlieu. On dit que cet hôtel particulier aurait reçu le roi François 1 er en 1534 lors de sa venue pour réunir le duché du Bourbonnais à la Couronne de France.

A voir l’église romane de la fin du XII ème pour son style dépouillé remaniée au XV et XVII ème siècles par l’ajout de chapelles funéraires et d’un narthex. A l’intérieur des fresques représentant les 12 apôtres de la fin du XV ème et une belle poutre de gloire et son Christ en croix en papier mâché.

 

 

L’hôtel Jehan Pelletier

Reprise par une étude notariale, l’hôtel Jehan Pelletier (XV ème siècle) était la demeure d’un bourgeois parvenu devenu prévôt, juge du Forez, chancelier du Bourbonnais et baron de Beaucresson. Sa devise inscrite au tympan de la porte semble révéler le secret de son existence : « Soyez prudents comme les serpents, soyez droits comme les colombes ».

Point d’infos : 04 77 64 28 25

 

Ambierle le spirituel

Vous ne pouvez pas la rater : sur la route entre les vignobles (200 hectares environ de Gamay pour l’AOC Côte Roannaise) un piton rocheux sur lequel s’élèvent une abbaye bénédictine construite au haut Moyen Age.

L’église et son cloître

L’ensemble du bourg ne présente pas d’habitations superbes ni le charme d’un habitat ancien. Et la petite commune est disposée tout autour de l’ancien prieuré reconstruit entre 1753 et 1757 ; l’abbaye ayant été absorbée par l’ordre clunisien au X ème siècle.

Restaurée la toiture vernissée de l’église témoigne de l’influence nettement bourguignonne des lieux et le jaune de certaines tuiles de se refléter dans les arcs gothiques taillés dans du calcaire jaune poussin.

Les toits vernissés témoignent de l’influence bourguignonne

Dans cette église St Martin, ne pas oublier d’aller admirer le magnifique retable de la Passion, un chef d’œuvre flamand de 1466.

Maison de Pays d’Ambierle : 04 77 65 62 33

Si vous cherchez un lieu pour dormir, la Demeure Bouquet propose 5 chambres dans la vaste bâtisse XVII et XVIII ème siècle de la rue montante au cœur d’Ambierle. Escalier en pierre, sols patinés et parquets, jardin en terrasses et buis signent cette maison familiale.

Rue de Faimes

42 820 Ambierle

 

Toute info sur www.leroannais.com  et www.loiretourisme.com

 

Le retable flamand du XV ème siècle de l’église

 

Pour être plus complet retrouvez le 1 er article sur cette même thématique

Villages de caractère sur la côte roannaise (1 ère partie)

 

-->