Une rentrée qui sent diablement bon !

Finies les vacances ! Heureusement la rentrée sent ultra bon et les nouveautés fleurent frais, boisées, cuirées, gourmandes.

Finalement la rentrée a du bon car nombreux sont les nouveaux parfums. Mes coups de cœur pour enjoliver olfactivement votre quotidien.

Une des fragrances de Maison Rebatchi

Cuir Tassili de Maison Rebatchi

Voilà une nouvelle maison de parfums… Non pas née du sérail de l’olfaction mais d’un franco-algérien, Mohammed Rebatchi, qui se passionne tôt pour la parfumerie de niche. Loin des diktats du marketing, il étend ses connaissances sensorielles et crée sa propre maison en s’entourant des plus grands nez, dont Bertrand Duchaufour, Maurice Roucel, Aliénor Massenet.

Place au travail de cette jeune femme qui œuvre au sein de Symrise. Passionnée par la note cuir, elle a déjà créé de nombreux jus autour de cette matière et il allait de soi pour Mohamed Rebatchi de lui confier la création de cette fragrance.

Avec Cuir Tassili nous voilà plongés dans le désert algérien et la vie des touaregs entre thé, cherbet (citronnade), selleries et cuirs des dromadaires.

Eau de parfum, 96 € les 50 ml ; boutique au 63 rue Lauriston 75 116 Paris et sur www.rebatchi.com

 

Second opus Twilly d’Hermès avec force poivre

Twilly Eau Poivrée d’Hermès

Déjà enlacée au premier Twilly par son lien soyeux ???

Ce second fil va vous tenir aussi, mais différemment et de manière plus pimentée. Ce Twilly Eau Poivrée n’est plus destinée aux jeunes filles en fleur à la David Hamilton. Ici, le nez maison, la talentueuse Christine Nagel, révèle certes la jeunesse et la féminité, mais avec plus de piquant et de mordant que pour le premier opus.

Sensuelle, irrévérencieuse, franchement épicée la fragrance se construit autour de baies roses, de rose et de patchouli en un jus de couleur rose-rouge.

Eau de parfum, 93 € les 50 ml ; boutiques Hermès et parfumeries agréées.

 

Cairo de Penhaligon’s

Avec l’Egypte on va vivre dans une xième colonie avec nos amis britanniques ? Presque …

En tous cas la maison anglaise Penhaligon’s plus que centenaire (1870) nous entraine au Caire dans la capitale où la myriade de senteurs révèle surtout la présence opulente d’épices, de résines et de bois tels que le safran, le labdanum, l’encens, le santal, le cèdre, le patchouli.

Seules la rose et la vanille laissent transparaître un peu de féminité au jus et lui confèrent son aspect charnel et sensuel.

Direction Le Caire avec Penhaligon’s

Eau de parfum, 199 € les 100 ml ; dans les boutiques Penhaligon’s, www.penhaligons.com

Just A Rose de Floraïku

 

 

Just A Rose de Floraïku

Découverte intéressante lors d’une balade olfactive dans les espaces ‘parfums’ du Printemps à Paris où des marques exclusives peuvent dévoiler leurs jus. Et me voilà plongée dans un ryokan, cette traditionnelle maison japonaise qui n’a pas son pendant en Europe.

Clara Molloy, la fondatrice des fragrances Memo, a créé il y a à peine 2 ans une nouvelle marque, Floraïku, qui s’inspire des traditions nipponnes.

Par leur subtilité, certaines fleurs sont énigmatiques au Japon ; mais Just A Rose dévoile des essences classiques de bergamote et de bois de gaïac et de l’absolu de rose.

Etonnante présentation dans un bento qui comprend un flacon de 50 ml et sa recharge de 10 ml et un vaporisateur de sac au prix un peu « asiatique » de 255 € ; au Printemps et sur www.floraiku.com

 

 

 

Tropicale Tentation d’Yves Rocher

Jungle tropicale par Yves Rocher

Positionnement plus premium et souci clairement affiché de naturalité et d’éco-responsabilité pour la marque bretonne.

Suite au travail de grands parfumeurs français, Yves Rocher sort une ligne entièrement recyclable avec au moins 87 % d’ingrédients naturels 100 % vegan.

J’ai eu un coup de cœur pour le floral frais fruité ‘Tropicale Tentation’ qui révèle une jungle luxuriante, gourmande et pleine de vitalité.

C’est une orange juteuse qui explose au premier abord avant d’être calmée par une fleur d’osmanthus chinoise au goût d’abricot.

57 € les 100 ml, dans les centres Yves Rocher et sur le site marchand de la marque www.yves-rocher.com

 

Ma Petite Robe Noire ‘ma robe sous le vent’ de Guerlain

Depuis sa sortie en 2008, La Petite Robe Noire de Guerlain n’en finit pas de faire virevolter ses pans de robe de manière toujours successful.

Alors si vous êtes fan de ce jus là, précipitez vous, car il s’agit d’une édition limitée, donc ‘collector’ en quelque sorte.

Telle qu’on l’entendait pour un Shalimar, la ‘guerlinade’ n’est pas présente ici même ; mais bien sûr on retrouve l’essence de rose de Bulgarie et la vanille, matières premières chères à la maison.

Ce floral gourmand étonne par sa note barbe à papa qui séduira les jeunes filles. La myrtille, des muscs blancs et un duo santal-patchouli rendent la fragrance plus mature et sensuelle.

Une édition limitée de La Petite Robe Noire de Guerlain

Un nouveau parfum de peau à porter sur sa robe de cocktail noire bien sûr !

Eau de parfum intense, 99 €, les 50 ml dans les boutiques Guerlain et les parfumeries agréées, sur www.guerlain.com

Vanille Café de Comptoir Sud Pacifique

Couleur Café : « oh j’aime ta couleur café », pourrait-on dire comme dans la chanson. Pourtant le jus n’est pas ici un breuvage sirupeux à la turc, ni un cappuccino sucré à l’italienne, ni un p’tit noir sur un zinc français.

Un jus ‘café-amandé’ de Comptoir Sud Pacifique

L’explorateur olfactif est parti au Costa Rica à la source des grains qui entrent dans la dégustation des ristrettos italiens.

Vanille Café est un boisé gourmand où les notes d’amandes vertes sautent au nez avant que le benjoin plus sensuel et chaud suivi par le cèdre, la vanille et les muscs blancs n’envahissent les narines.

Un sillage mixte qui séduira les hommes pour son côté gourmand, les femmes pour son aspect gourmand néanmoins très peu sucré.

Eau de toilette, 80 € les 100 ml ; boutiques rue St Roch et rue de Seine à Paris et www.comptoir-sud-pacifique.com

 

Crayons parfumés Caran d’Ache de Mizensir et stick illuminateur parfumé pour le corps Flower By Kenzo de Kenzo

Les crayons parfumés Carand d’Ache Mizensir

Voilà deux produits totalement novateurs sur lesquels je suis « tombée » au hasard de mes pérégrinations.

On n’en finit pas de gâter les gamins pour leur rentrée scolaire ! Alors c’est décidé, je m’offrirai ou offrirai ces crayons parfumés à des adultes !

Renseignements pris, les deux maisons suisses Mizensir et Caran d’Ache ont associé leurs talents en vue d’une écriture sensorielle très raffinée.

4 crayons graphites issus d’essences de tilleul et d’ayous, un parfumeur de renom (Alberto Morillas) pour un jus ‘Mémoire d’écolier’ aux notes de cèdre, de bouleau, de palissandre. Excusez du peu mais cela donne diablement envie de crayonner !!!

35 € les 4 crayons ; www.mizensir.com

Flower by Kenzo et son flacon allongé au coquelicot est vraiment emblématique de la maison Kenzo et un beau succès olfactif.

Comme cette eau de parfum entend se glisser partout, quelle belle idée que celle de parfumer un stick corporel. Pour prolonger l’été et tricher, satinez votre épiderme avec cette texture nacrée poudrée et sentez bon la fragrance (rose, baies, muscs blancs, vanille) de l’iconique Flower By Kenzo.

Une gestuelle nouvelle d’une sensualité exacerbée !

35 € le stick de 14 g ; dans les parfumeries et magasins agréés.

Le stick illuminateur Flower By Kenzo de Kenzo

 

En ouverture d’article un visuel de cardamome

 

 

 

 

 

-->