« Pays d’art et d’histoire » en Mayenne : vous connaissez ?

Rétrospective sur une animation patrimoine & architecture par Pascal Trégan en région Coëvrons-Mayenne.

 

 

« Pays d’art et d’histoire » est un label national décerné par le Ministère de la Culture et de la Communication. Il donne une lisibilité à un espace géographique de dimensions moyennes (le plus souvent un morceau de département) pour saluer une démarche culturelle entreprise par les collectivités locales. Mise en valeur, animation et promotion du patrimoine sont les bases essentielles de la démarche.

Un pays d’art et d’histoire s’attache à présenter au plus grand nombre les multiples facettes du patrimoine local. Visites-découvertes, ateliers éducatifs, concerts, projections de films, expositions contribuent à animer et faire connaître les sites bien pourvus en richesses culturelles à tous les publics, qu’ils soient locaux ou de passage. C’est une ode au tourisme de qualité réconfortante.

Le château de Ste Suzanne

Le château de Ste Suzanne

 

Château de Sainte-Suzanne

 

Sainte-Suzanne est de nos jours un village coquet, plein de couleurs et de maisons soignées, avec de petits commerces pour alimenter les visiteurs. Et pour cause ! « La perle du Maine » est un des fleurons de l’Association des Plus Beaux Villages de France. Situé au sommet d’une colline escarpée, il domine les méandres de la rivière Erve. A perte de vue ce n’est que paysage de bocage élégant. Cité médiévale, Sainte-Suzanne a conservé une partie de son donjon. Les ruines datent du 11ème, restes d’une tour de pierre elle-même bâtie sur un fondement bois de l’époque carolingienne. Guillaume de Conquérant s’y est « cassé les dents ». Le siège dura 4 ans dans les années 1080. Sans succès. En 1608, Guillaume Fouquet de La Varenne, le nouveau seigneur local, commande la construction d’un nouveau château à proximité immédiate. C’est dans ce bâtiment Renaissance qu’a trouvé place le CIAP, Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine. Sa scénographie est faite pour intéresser tous les publics, tous les âges. De fait : inoubliable !

 

www.chateaudesaintesuzanne.fr

Espace naturel de Saulges

Espace naturel de Saulges

 

Espace Nature et Préhistoire de Saulges

Grottes et canyon de Saulges sont au coeur d’une vallée encaissée d’environ 1,5 km, entaillée par l’Erve. La roche calcaire métaphorique très compacte se prête l’escalade. On peut s’essayer à main nue ! mais des équipements ont été mis en place dès 1988 : anneaux, maillons, broches scellées. Hauteur maxi 25 mètres. Chacun doit apporter cordes, dégaines et sangles pour pratiquer en toute sécurité. Deux grottes sur le site sont ouvertes, la Grotte à Margot en particulier. Visites guidées seulement par groupe de 15 maximum. Pour gens souples de préférence car certains passages demandent des acrobaties. Stalactites, stalagmites, gravures et peintures. Monument historique depuis 1926.

www.grottes-de-saulges.com

Vestiges au musée archéologique de Jublains

Vestiges au musée archéologique de Jublains

Musée archéologique de Jublains

Dès 1837, l’Inspecteur général des Monuments historiques Prosper Mérimée connaissait bien Jublains pour en dire ceci : « Quelle que soit sa date, le château de Jublains est le mieux conservé ou, pour parler plus exactement, le moins ruiné de toutes les fortifications romaines élevées sur notre sol et, sous ce rapport, c’est un monument unique et de haut intérêt ». Près de deux cents ans plus tard, nos archéologues confirment. Le Jublains de 2015 est une petite ville provinciale où il fait bon vivre et qui a su mettre à l’honneur les vestiges de son riche passé vieux de deux mille ans, à l’époque où elle se nommait Noviodunum et était la capitale des Diablintes. Au temps de l’empereur Auguste, de -27 avant JC à 14 après JC, la Gaule fut organisée en cités, sortes de micro-états autonomes. Les Diablintes occupaient les deux tiers de la Mayenne et le sud de l’Orne. De cette époque datent les restes qui s’affichent aujourd’hui : forteresse, théâtre, forum, thermes, temple. Le musée de Jublains propose une quantité importante d’objets trouvés sur le site lors de fouilles successives.

Maquette de ce musée

Maquette de ce musée

 

www.museedejublains.fr

 

Musée du Château de Mayenne

Un musée autour de l'univers carcéral du lieu

Un musée autour de l’univers carcéral du lieu

 

Appartenant aux ducs de Mayenne sous l’Ancien Régime, le château familial est en trop mauvais état pour être habité par eux-mêmes. Alors, on en fait une prison ! Pendant plus de deux siècles et jusqu’en 1934, les « petites peines » sont logées dans ce lieu insalubre. Des souvenirs de ces temps révolus sont entreposés maintenant dans la place qui est devenue un musée de la meilleure facture. En plein coeur de la ville, il est accueillant désormais à plus d’un titre. Mayenne est une place forte depuis des temps très anciens. Des fouilles ont mis en évidence la présence d’un tout premier bâtiment fait de bois, entre les 5ème et 7ème siècles, qui cède la place à une construction carolingienne en pierre vers l’an 900. Au nom du roi de France, le comte du Maine organise des forces capables de s’opposer aux Bretons, principal danger du royaume franc. Un joli jardin d’inspiration médiévale à son entrée aide à le situer dans son époque. Mentions particulières parmi les éléments exposés : vêtements de prisonniers, pièces de jeu en os, objets funéraires, céramiques à oeil de perdrix. Cet ancien palais carolingien réserve de belles surprises !

 

www.museeduchateaudemayenne.fr

Etape recommandée

Etang du Gué de Selle

Etang du Gué de Selle

Sur la commune de Mézangers, le Relais du Gué de Selle (hôtel***restaurant gastronomique) est un lieu d’étape à ne pas manquer. Il est situé en pleine nature et jouxte une base nautique où voile, baignade, équitation, golf, découverte botanique, pêche peuvent faire partie du quotidien. L’Etang du Gué de Selle qui a donné son nom à l’endroit remonte au minimum du 18ème siècle et sur 50 hectares son eau pure est un lieu de délices à la belle saison. C’est en outre une aire d’accueil hivernale pour canards, mouettes et goélands.

Le relais du Gué de Selle

Le relais du Gué de Selle

 

www.relais-du-gue-de-selle.com

 

par Georges Lévêque, le 4 mai 2015

 

 

 

 

 

 

 

-->