Parfums à la vanille, vanille à parfums

Focus sur la vanille, un ingrédient qui sublime bon nombre de parfums et sélection de quelques jus emblématiques à la vanille ou nouveaux-nés hautement vanillés.

Plante, fruit, épice : qu’est ce que la vanille ?

« Les 3 à la fois mon capitaine », pourrait-on répondre ! Au départ, il s’agit d’une orchidée tropicale originaire d’Amérique Centrale poussant sur une liane qui produit un fruit lequel devient plus tard une épice.

La fleur vanillia planifolia

Poussant et maintenant cultivée dans les forêts tropicales humides ( Indonésie, Madagascar, Réunion, Chine, Tahiti, Les Comores ect…), l’orchidée produit des fleurs qui fécondées donnent naissance à une gousse d’env. 18 cms de long.

Récoltées vertes, les gousses mettent au moins 10 mois avant de devenir moelleuses et parfumées. Puis intervient un long travail de maturation, séchage, qui permet aux gousses de développer leurs arômes, d’où leur prix élevé avant même d’être travaillées par un parfumeur.

 Quelle vanille en quel pays ?

Le parfum naturel de la vanille est très riche car il est formé de plusieurs centaines d’arômes. Conditions de préparation, qualité des plantes, origine des variétés, terroirs caractérisent le profil aromatique. Néanmoins on peut dire que la vanille antillaise est délicatement parfumée, la malgache épicée, chocolatée, la mexicaine puissante et chaude, la tahitienne anisée, la réunionnaise la plus rare et subtile….

L’eau de parfum Shalimar de Guerlain

 Quelle vanille en parfumerie ?

La vanille est le principal élément des orientaux qu’ils soient féminins ou masculins.

Comme la vanille naturelle est chère, on utilise souvent la vanilline par synthèse chimique ou l’éthylvanilline, un dérivé synthétique encore plus puissant que la vanilline.

En parfumerie, la vanille est utilisée sous diverses galéniques : en teinture après avoir trempé un certain temps les gousses dans de l’alcool ; en absolue c’est à dire en concentré où les corps gras sont solidifiés ; en résinoïde avec extraction de la matière première sèche.

Un pas de danse avec Repetto

 Guerlain en tout premier lieu !

Aimé Guerlain crée en 1889 Jicky à partir de vanilline de synthèse et ce parfumeur ouvre là, par cette première création utilisant la vanilline de synthèse, la voie aux parfums d’excellence mais à base d’ingrédients « synthétiques ».

Conçue fin XIX ème siècle après une déception amoureuse, cette composition a été si successful qu’elle devient l’emblème de la maison Guerlain et des jus suivants. Se crée ainsi le terme ‘guerlinade’ pour évoquer les bases vanillées des parfums du 68 avenue des Champs Elysées.

Précurseur encore Guerlain sort en 1925 Shalimar, reflet d’un goût pour les fragrances orientales et vanillées. Le N° 5 de Chanel contiendra aussi de la vanille avant que celle-ci tombe en désuétude. C’est YSL en 1970 qui la remettra à l’ordre du jour avec son Opium.

Flacon en verre, métal ou gomme comme ici : l’iconique jus A Men de Thierry Mugler

 Les 3 emblématiques à la vanille : Shalimar de Guerlain, Vanille Passion de Comptoir Sud Pacifique et A Men de Mugler

Guerlain et Thierry Mugler, deux maisons dont les origines dans le temps ne sont pas du tout les mêmes et pourtant elles ont signé les incontournables « vanille » féminine et masculine de la parfumerie, néanmoins taquinées par Comptoir Sud Pacifique qui a travaillé de plusieurs manières l’ingrédient dans ses jus.

Shalimar serait né par hasard lorsque Jacques Guerlain versa « comme çà pour voir » de la vanilline de synthèse en overdose dans Jicky ! Parmi les meilleures ventes de Guerlain Shalimar est un indémodable de la haute parfumerie.

Vanille Passion, une des odes à la vanille de Comptoir Sud Pacifique

Comptoir Sud Pacifique entraine le consommateur vers des contrées lointaines et exotiques ; donc tout naturellement la marque aux teintes bleu lagon a traité la matière première qu’est la vanille révélant différentes facettes de la gousse. Vanille Passion est une ode complète à la vanille qui exploite la vanille noire et la vanille verte en ajoutant seulement du musc pour rendre l’odeur plus sensuelle, douce et enveloppante.

De son côté A Men de Thierry Mugler envoûte avec un patchouli en surdose, une vanille généreuse et un café pur arabica puissant. Par excellence, c’est « le » jus oriental masculin qui sublime les épices dont l’orchidée-gousse.

Vanille Benjoin d’Affinessence

 Dernières trouvailles olfactives vanillées

 Une vanille gourmande avec Vanille Paradoxe des Parfums de Rosine

Nouvelle approche gourmande pour raconter les roses, fleurs mythiques de la marque Les Parfums de Rosine. Mais ici, il s’agit de mettre en valeur les roses Bourbon de l’île éponyme, les oses qui clôturent les champs de vanille réunionnais. Delphine Lebeau, le nez, fait ressortir la fraicheur en tête (genièvre, romarin, pamplemousse), livre en cœur une rose miellée et tenace avant d’exprimer une note animale et puissante de vanille renforcée par des muscs et un effet tabac en fond.

Vanille Paradoxe, 100 ml, 145 €

Black Opium d’ YSL plus profond et riche encore

 Une vanille florale verte avec Shalimar Souffle d’Oranger de Guerlain

Voilà une xième déclinaison de l’oriental Shalimar avec une touche florale pétillante via l’essence de fleur d’oranger ou néroli (l’absolu de fleur d’oranger) et l’essence de petit grain obtenue par les feuilles et les rameaux de l’arbuste. Iconique la vanille devient ici plus verte, fraiche et hespéridée.

Shalimar Souffle d’Oranger, 100 € les 50 ml ; mais il vous faudra attendre mai pour découvrir ce nouveau jus.

 Une vanille balsamique avec Vanille Benjoin d’Affinessence

Cette nouvelle marque qui élabore des jus avec les seules notes de fond réalise des duos étonnants dont Vanille Benjoin qui met en lumière les notes gourmandes de vanilles malgache et tahitienne associées à du benjoin de Siam lui même sucré, balsamique et vanillé.

Vanille Benjoin, 100 ml, 345 € ; www.affinessence.com

J.U.S, une nouvelle marque et Sexycrush autour de la vanille

 Une vanille caféine alcoolisée avec Black Opium eau de parfum intense d’Yves Saint Laurent

L’accord iconique café de Black opium est tout aussi sulfureux pour ce jus de la nuit où l’absinthe fait tourner les têtes. Ouf, le fond réglisse, le bois de santal et la vanille adoucissent la fragrance et la rendent moins addictive, plus cocooning.

Black Opium eau de parfum intense, 90 ml, 124, 50 €.

 Une vanille sensuelle et sucrée avec Mon Paris Secret de Jean Michel Duriez

Amoureux de la capitale, Duriez consacre une fragrance à ses amoureux tout comme Peynet leur a offert de nombreux dessins. Jardin caché de la tendresse, la gourmandise est au rendez-vous de leurs pérégrinations dans Paris et cet oriental ambré s’arrondit autour de caramel, de mangue et d’une belle vanille naturelle.

Jean-Michel Duriez et Pierre Hermé sont amis de longue date ; ce jus là se déguste comme un macaron !

Mon Paris Secret, 70 ml, 190 €.

Vanille Paradoxe des Parfums de Rosine

 Une vanille épicée boisée avec Sexycrush de J.U.S

Cette toute récente marque en exclusivité au Printemps bouscule le traditionnel par son packaging extrêmement coloré et gai et surtout par sa transparence en affichant comme la recette d’un grand chef les différents ingrédients et pourcentages des formules de ses parfums.

La créatrice du jus, Aliénor Massenet, nous entraine sur une route épicée et des accords de rose, ciste, oud et vanille.

Sexycrush, 100 ml, 180 €.

Un nouvel opus Shalimar à la fleur d’oranger à découvrir en mai

 

 Une vanille florale doucereuse avec Dance with Repetto de Repetto

Rien à voir avec l’eau floral éponyme ; cette senteur là est bien plus présente et charnelle. Allongé comme le corps d’une danseuse, le flacon cache une association de macaron framboise, de freesia, d’héliotrope, de pivoine renforcée en fond par la vanille et le patchouli qui caractérisent le jus.

Dance with Repetto, 100 ml, 101 €.

Mon Paris Secret de Jean-Michel Duriez

 

Ne vous fiez pas au nom de Vanille Galante d’Hermès

C’est la la 8 ème Hermessence créée par Jean Claude Ellena ; mais attention le nom est trompeur et cette fragrance n’est pas du tout une ode à la vénérable gousse !

Ce jus est superbe ; mais c’est un floral doux, feutré et épicé autour du lys ! Rien de chaud si ce n’est que l’odeur est charnelle, rien de gourmand !

100 ml, 230 €; en boutiques Hermès, au Printemps, Galeries Lafayette, BHV, Bon Marché

Vanille Galante d’Hermès

Regardez aussi la composition du parfum car la vanilline existe bel et bien: c’est une molécule de synthèse qui n’a rien à voir avec la vanille naturelle. Mais il faut 500 kgs de gousses pour extraire 1 kg de vanille naturelle, laquelle substance coûte entre 1 200 et 1 400 dollars contre 15 dollars pour son équivalent synthétique !!!!

Prix susceptibles de modification selon les points de vente.

 

 

Share Button
No Comments

Post a Comment