L’arche de Noé de Pâques

Les Pâques 2019 revêtent les couleurs d’une véritable arche de Noé avec tous les animaux de la planète. Sélection de gourmandises animalières pascales qui vont séduire tous les enfants et sûrement leurs parents aussi !

Bien sûr les cloches de Pâques apporteront les poules, lapins et coqs traditionnels ; mais l’arche se rapprochera autant d’un safari africain avec crocodile, flamant rose, tigre que d’une galaxie étrange avec des petits monstres bizarroïdes mi animaux mi humains.

Une faune intergalactique pour Edwart

Edwart et les Hiliis

Après la découverte du Japon l’an passé, les gourmets s’aventureront cette année sur la galaxie Trekull pour y découvrir les Hiliis (Kull, Uhli et Charb et leurs petits), des sujets bizarres en chocolat tanzanien dont le régime alimentaire est la pistache.

Socle en feuilletine praliné, œuf praliné pistache, grignotine et friture à 39 € pour les ancêtres de la tribu et 19 € pour les petits monstres ; www.edwart.fr

Monoprix et les tigres

Les gentils tigres Mercier / monoprix

L’enseigne fait travailler différents chocolatiers dont la Maison Mercier qui propose de sympathiques petits tigres en trois chocolats.

La réglette, 14, 99 €.

Nicolas Bernardé en route pour l’Afrique

Visiblement ce pâtissier de La Garenne-Colombes a une âme d’enfant, voyageuse de surcroît ! En effet, il s’est amusé cette année avec Basile, le crocodile et Gaspard le guépard en chocolat noir, Rose le flamant rose et Gigi la girafe en chocolat au lait.

La savane africaine de Nicolas Bernardé

35 € ; au 2 place de la liberté.

Le Comptoir de Mathilde pour artistes en herbe !

On connaît cette enseigne d’épicerie fine pour l’incroyable variété et saveur de ses pâtes à tartiner au chocolat.

Le lapin diy du Comptoir de Mathilde

Alors pour les fêtes pascales, autant continuer à faire plaisir aux petits en leur proposant de créer, décorer et peindre leur propre lapin. Fun donc et assez irrésistible !

Le lapinou en chocolat au lait est accompagné d’une palette de 3 godets de peinture au beurre de cacao, 18, 90 € ; dans les boutiques Comptoir de Mathilde.

Les poules de Jean Paul Hévin

Les poules de Jean Paul Hévin

Le chocolatier joue le classicisme de la poulette de Pâques en la rendant néanmoins un peu malicieuse avec un décor ‘voyage’ (Tour Eiffel, pagode statue de la liberté new-yorkaise) ou une poule paresseuse qui se prélasse dans l’herbe en exclu pour les Galeries Lafayette.

Toutes ces poules sont garnies de petits œufs fourrés au praliné de différentes saveurs : amande/pistache, noisette/gianduja, noisette/noix.

29 € la poule de 140 g dans les chocolateries Hévin ; 47 € celle de 200 g aux Galeries Lafayette.

François Pompon vu par Pierre Hermé

Pierre Hermé versus François Pompon

Beaucoup de douceur, de formes arrondies et lisses pour Pierre Hermé qui célèbre le sculpteur-visionnaire du XIX ème siècle, François Pompon.

Malgré une ligne épurée, l’animal, en particulier le lapin, semble tout en mouvements.

Ces deux sujets sont en chocolat noir pure origine Madagascar à 68 % de cacao. Sauf les petites pièces, ils sont garnis de petits œufs assortis.

Dès 29 € ; dans les boutiques Hermé.

Les moutons de Saunion

Depuis 1893 la maison Saunion enchante les Bordelais et tous les gourmets avec ses chocolats. Près d’un siècle plus tard, en 1994, Thierry Lalet signe la 4 ème génération de chocolatiers avec talent et créativité.

Les adorables moutons de la maison bordelaise Saunion

Cette année il rend hommage aux traditions landaises avec la brebis landaise qui, avant le boisement de la Gascogne, était l’un des pivots du système agro-pastoral à cause de la richesse procurée par sa laine.

La grosse brebis est accompagnée d’une portée, des triplets en chocolat au lait, noir et blanc tous plus grands les uns que les autres par leur tendre bobine.

200 € le gros mouton, 45 € les bébés ; www.saunion.fr

Les très disco Moji de Cémoi

Les moulages Moji de Cémoi

Tendance disco et un tantinet japonisants, les moulages Moji avaient fait un tabac l’an passé : 200 000 consommateurs les avaient plébiscité selon un sondage Nielsen.

Après avoir été peints à la maison à Molsheim, en Alsace ; ils reviennent donc cette année en lapin, poule et mouton en chocolat au lait.

3, 99 € en gms.

Le lapin malin de Cluizel

Fritures et lapin malin pour La Manufacture Cluizel

Très classiquement la friture est de retour chez Michel Cluizel avec des moules, crevettes, palourdes fourrées praliné ancien.

Mais le plus mignon est le lapin malin : chocolat au lait à 39 % et formes douces à prix mini ; ce qui séduira les enfants et les parents !

Friture à 5, 20 et lapin à 8, 80 € ; chez les revendeurs Cluizel et www.cluizel.com

Et une créativité inouïe à l’Ecole Valrhona – Ecole Boulle

Non animalières mais inédites et superbes, telles sont les œuvres du duo créatif Ecole Valrhona et Ecole Boulle.

L’oeuf de la mariée et le renouveau du printemps par Boulle-Valrhona

Pour ses 30 ans, L’Ecole Valrhona a proposé à des jeunes de créer des œufs révélateurs de leur savoir-faire d’artisans.

De l’œuf jeu d’échecs à l’œuf de la mariée en passant par l’œuf d’inspiration fleur de cerisier japonais ; les artistes Boulle et Valrhona se sont surpassés. Trop belles, en aucun cas les pièces ne sont destinées à être mangées ; mais quel plaisir pour les yeux !

Beaucoup d’animaux chez De Neuville

Un faon, un lion, un chiot, un perroquet, un canard ….. avec des noms sympas qui plairont aux petits.

La ménagerie fun de De Neuville

D’Edouard à Coco ou Léon, en chocolat noir ou au lait, pour quel animal vont-ils craquer ?

Sujet de 6, 80 € à 20, 70 € ; en boutiques éponymes et sur www.chocolat-deneuville.com

Un jeu gourmand au Choco-Story parisien

Le 21 avril grande chasse aux œufs dans le musée parisien du chocolat au 28 bd Bonne Nouvelle dans le 10 ème arrondissement : plusieurs œufs y sont cachés et à 11 h 30 un tirage au sort permettra à un jeune de gagner son poids en chocolat et les autres repartiront avec un sujet créé par eux même ou un petit lapin chocolaté.

Divers lapins du musée Choco-Story à Paris

Une jungle chez Dalloyau

L’éléphant et le toucan de Dalloyau

Eléphant, toucan en chocolat blanc et noir  : toute une jungle par le pâtissier-chocolatier du Faubourg St Honoré.

45 €.

Et nage le poisson pour Révillon

Depuis 1898, la maison lyonnaise s’est taillée une solide réputation, en particulier avec ses papillotes joliment emballées.

Mais pour Pâques, place à un sympathique et souriant poisson en chocolat noir intense. Dans son ventre de petites fritures en chocolat aux éclats de crêpe croustillante qui se dégustent comme des petits trésors marins.

9, 99 € ; en grandes surfaces.

Le gros poisson souriant de Révillon

 

Prix susceptibles de modification selon les points de vente

 

 

 

 

  

 

 

Share Button
No Comments

Post a Comment