La Commanderie des Templiers de Coulommiers

De passage à Coulommiers, je suis tombée sur un trésor architectural méconnu : une commanderie de templiers.

A moins d’1 heure de Paris, la campagne s’étend à perte de vue à peine troublée par des fermes ou des habitations intempestives comme dans d’autres coins d’Ile de France. Cette impression de réelle verdure m’a enchantée : je reviendrai pour des rando’ ou une balade nautique sur la Marne.

Mais dans la ville même de Coulommiers (env. 15 000 habitants) se cache une belle Commanderie de Templiers. A 1 ère vue, on n’aurait pas idée d’aller se balader dans ce coin là de l’agglomération : quartier HLM des années 60, bahut et terrain de sports du proche lycée ; en 2 mots aucune belle architecture en perspective. Et pourtant elle a échappé à une destruction bien programmée et aligne avec fierté l’ensemble de ses bâtiments du XII ème siècle.

La façade arrière

Le charme opère quand on pénètre dans la cour d’enceinte : l’impression d’être plongée au cœur du Moyen-Age même si le bâti est loin encore d’être « exploité » et totalement mis en valeur. Bravo à l’équipe de bénévoles qui s’occupe du site, du jardin médiéval pour les faire revivre en attendant le projet touristique d’ampleur de la ville consciente d’un patrimoine à valoriser.

Le nombre de boulin ( nid de pigeon) indiquait l’importance de la demeure

Une trentaine de templiers, ces moines soldats ayant fait vœux de pauvreté, chasteté et obéissance, vivaient là avant de partir en croisade contre les infidèles. Dans la grosse tour ronde, les 200 boulins de ce pigeonnier témoignent encore de la puissance du lieu. Logis du commandeur, souterrains, porcherie : la visite est encore un peu confuse, la réhabilitation pour un accès au grand public n’étant pas totalement finalisée.

Les belles voûtes d’ogive de l’intérieur de l’église

Le plus beau est la salle du chapitre et la chapelle avec sa voûte du XII ème siècle : une belle conservation du tout début du gothique avec des têtes de personnages aux 4 coins de la chapelle. Parmi ces têtes des visages de femmes qui laissent supposer que la chapelle était vouée à sainte Anne, la mère de la Vierge, une sainte très vénérée par les Templiers.

Les bénévoles qui gèrent le lieu ont reconstitué un jardin médiéval

Des visites de cette commanderie qui organisent des ateliers, des fêtes médiévales sont possibles : se renseigner à l’office de tourisme (01 64 03 88 09) ou sur le site www.coulommierspaysdebrie-tourisme.fr

Certains visuels de L. Seron

Vue générale de l’ensemble de la commanderie

 

1 Comment
  • BABOIN-JAUBERT ALIX
    Répondre 15 septembre 2019at18:27

    Magnifique, quelle joie que ce patrimoine sauvé !
    Bravo Marie-Laure de nous faire connaitre ces beautés !

Post a Comment