La baie de St Brieuc à cheval

Moins carte postale qu’aux beaux jours, c’est à l’automne que la baie de St Brieuc dévoile sa pureté originelle et l’appréhender à cheval est un réel moment de bonheur et de communion avec la Nature.

 

 

La Maison de la Baie a été conçue pour mettre en valeur ce patrimoine naturel. De là vous pourrez partir à pied pour des balades guidées en vue d’observer les migrateurs en route. Mais que vous soyez ou non bon cavalier, les promenades à cheval organisées par la ferme équestre de Saint-Bihy prennent une autre dimension avec une vision de haut et de longues distances  parcourues.

 

 

Chemin de douanier côtier ou bancs de sable, les chevaux avancent d’un pas sûr et affirmé, la crinière au vent. Leurs narines frémissent car l’air marin les excite et voir une telle étendue vierge devant soi est comme un souffle du grand large, un appel vers la liberté. Mais soyez rassuré : la ballade est encadrée par les 30 ans d’expérience de l’équitation et de l’éthologie de Jacques Pochon et il n’y aucun risque, tout au plus un petit coup de cul de joie de votre cheval lors du premier trot ou galop. 

Au coucher de soleil avec les moules de bouchot au fond

Au coucher de soleil avec les moules de bouchot au fond

 

 

En se promenant dans la baie, cela saute aux yeux : la baie est bien vivante même si l’eau semble parfois invisible à marée basse. L’eau en effet se retire parfois jusqu’à 7 kms ; mais entre les bancs de sable et les rigoles d’eau ; cela grouille d’une vie animale marine invisible qu’affectionnent tant les nombreux oiseaux présents. Aux premiers froids, migrateurs et oiseaux sédentaires viennent prendre des provisions alimentaires dans la baie particulièrement riche à cette époque là. Vivant dans la vase et les filières ; les oiseaux protégés par la création d’une zone appelée « réserve naturelle » peuvent atteindre une population de 50 000 individus : bernaches, canards, mouettes, bécasseaux, huîtriers-pies, courlis…. Priorité est donnée aujourd’hui au végétal et à l’animal ; mais il n’en a pas toujours été ainsi au sein des 3 000 hectares que compte cette réserve naturelle. Auparavant, la baie fut surtout un lieu de travail avec la pêche à pied pour les coques et les crevettes grises, la récolte du sel marin, la culture liée aux goémons, l’élevage de moutons. Même si votre cheval ne rencontrera plus un confrère à quatre pattes, un bardot (cheval-étalon croisé à une ânesse) traînant une charrette de moules de bouchot ; vous-même pourrez en avançant lentement au milieu du clapotis des vagues admirer les grands parcs à moules. Ces moules de bouchot sont récupérées aujourd’hui par les mareyeurs en tracteur ou en gros 4 x 4.

 

 

Déjà le pas de votre cheval s’accélère, il sent le retour quand on longe les maisons de granit noir ; et l’appel de l’avoine est magnétique ! Mais vous-même garderez dans vos yeux la beauté de cette baie qui vous a appartenu quelques heures quand, les vacanciers partis, elle retrouve son état naturel et sauvage.

Les chevaux aiment beaucoup avoir les jambes massées par l'eau froide

Les chevaux aiment beaucoup avoir les jambes massées par l’eau froide

 

 

Ferme équestre de Saint Bihy

 

22800 Quintin

 

02 96 32 49 20 www.chevauchalter.fr

 

 

La Maison de la Baie

 

Site de l’Etoile à Hillion

 

St Brieuc agglomération

 

02 96 32 27 96

 

 

Tout renseignement sur www.cotesdarmor.com et www.cad22.com

 

Photos de F. Hamon pour le cdt 22

 

-->