J’ai créé mon eau de cologne chez Fragonard

A Grasse la maison Fragonard vous permet de créer votre propre eau de cologne avec un nez expert. Expérience vécue et découverte toute en sensorialité de ce microcosme de l’olfaction.

 

 

 

 

 

 

 

Première ou dernière ville étape sur la route du mimosa qui va de Grasse à Bormes- les-Mimosas, la ville de Grasse est un petit bijou des Alpes Maritimes : ruelles étroites et escarpées avec de ravissants hôtels particuliers, places ombragées sous les platanes, champs de rose de Mai à proximité et plusieurs maisons de parfums (Molinard, Galimard, Fragonard, ect…).

Ruelle en descente de Grasse

Fragonard est omniprésente avec ses différents musées, ses boutiques, ses cafés ; ce qui a fait dire à certaines méchantes langues jalouses que Grasse était devenue Fragonardville ! En tous cas l’aménagement du musée du parfum dans une des plus anciennes usines à parfums ouverte en 1782 est une belle réussite. Fragonard y est installée depuis 1926 et c’est là que mes pieds et mes narines m’ont guidée vers mon bureau-orgue à parfums entre les vieux alambics à essences et les sacs de jute de matières premières.

Alambics d’antan de l’usine Fragonard

Je m’installe devant ma table pour écouter les explications et conseils de Diane Saurat ; car s’improviser nez en moins de 2 heures n’est pas aisé. 9 fioles de concentré sont devant moi avec de l’orange douce et ronde, du citron fusant et acide, de la bergamote pétillante et verte, de la mandarine douce et sucrée, du néroli frais et un peu animal, du petit grain légèrement fumé cendré, de la verveine mentholée anisée, du romarin boisé et salin, de la lavande assez végétale.

Voilà un orgue à parfums pour un nez

L’important est de sentir sur des mouillettes (touches à sentir en papier) chaque odeur, de réfléchir à ce qu’elle évoque pour vous. Les molécules d’une mandarine vous feront peut-être salivées par leur douceur et leur sucrosité ? La lavande vous semblera trop masculine, le romarin trop sec et boisé ? A chacun son ressenti ; l’essentiel étant d’avoir au départ choisi et cerné pour qui vous préparez cette cologne (vous-même, votre mari, une amie) et d’adapter le jus à la personnalité de cette personne.

Mon bureau de travail avec 9 extraits-odeurs

Les conseils se poursuivent et vous guident : la majeure partie de la composition utilise en proportion égale l’orange, le citron et la bergamote, la première provenant du Brésil et les deux autres agrumes d’Italie.

Selon que vous aimez ou souhaitez un jus doux, boisé, aromatique, sucré, frais ; Diane Saurat vous conseillera telle ou telle essence et les pourcentages (1, 5, 10 ml) à prélever avec votre pipete en plastique et à additionner au liquide précédent contenu dans le petit godet en verre. Ne vous fiez pas à votre première impression : « ah çà j’aime pas du tout : c’est trop fort ». Effectivement vous pouvez parfaitement ne pas aimer telle ou telle odeur ; mais elle est peut-être nécessaire à l’ossature du parfum. Les 3 premières essences sont sur la fraîcheur, la vivacité ; mais elles sont très légères et volatiles et s’estompent rapidement ; alors que d’autres plus puissantes donnent du corps à l’odeur, la structurent et font que le parfum tienne plusieurs heures durant. D’où la nécessité pour élaborer une fragrance de respecter la pyramide olfactive classique avec des notes de tête, de cœur et de fond qui une fois associées composent une fragrance aboutie et plus ou moins présente.

Noter, sentir et évaluer les mouillettes

On tâtonne donc, on ajoute 1 ml d’une essence, on sent une mouillette, on rajoute 2 ml d’une autre essence, rebelote avec une nouvelle mouillette. Et ainsi de suite jusqu’à remplir votre flacon de quelques 100 cl ; mais surtout d’obtenir ce que vous aimez en positionnant, quand le jus commence à être abouti, 1 ou 2 gouttes au creux du poignet. Avec le PH de l’épiderme, tout parfum réagit et se développe différemment d’une personne à une autre et surtout du papier à la peau.

Il ne vous reste plus qu’à sceller le flacon, l’étiqueter, donner un nom à votre jus et réaliser à quel point le métier de nez est complexe et subtil.

Mon diplôme

Atelier de création de 1 h 30 à 2 heures comprenant la visite guidée de l’usine historique, le flacon de 100 ml, le tablier d’apprenti et le diplôme d’apprenti parfumeur : 69 €

20 Bd Fragonard

06 130 Grasse

La belle porte de l’hôtel Court de Fontmichel dans Grasse

 

 

Share Button
3 Comments
  • Gaëlle
    Répondre 29 mars 2019 at 09:54

    Tant de choses à découvrir sur la Route du mimosa !

  • Mira
    Répondre 29 mars 2019 at 11:08

    Excellent ce
    Partage d experience. Ca a l air canon

  • Marie-Christine
    Répondre 2 avril 2019 at 17:15

    J’ai vécu cette belle expérience à Paris où Fragonnard propose aussi un atelier de création de parfum
    J’y ai emmené tout un groupe de femmes franco- Japonais mais on peut aussi s’inscrire individuellement
    Chacune est repartie ravie avec sa propre création
    Nous avons égalemement profite d’une intéressante visite guidée du très beau musée du parfum créé récemment dans un ancien vélodrome près de l’Opera

Post a Comment