Gâteries sucrées de la rentrée

 

 

Si les types de gâteaux à la mode changent, le sucré dans son ensemble perdure. Il y a les desserts tradi-branchés : les éclairs, les macarons, les choux et les tartes ; les douceurs venant de l’étranger : les cup cakes, les tiramisus, les cookies et les cheese-cakes.

 

Dans la lignée du gâteau familial acheté autrefois à la sortie de la messe du dimanche ; voilà le baba. Revisité aujourd’hui par Dalloyau, il se nomme Pop Savarin à cause de ses parfums et couleurs trendy (framboise, chocolat et mangue-ananas) et de son petit twist vers le Saint-Honoré par sa généreuse Chantilly. Pour les célibataires, les Pop Savarins existent aussi en individuel.

 

Les Pop Savarins de Dalloyau

Les Pop Savarins de Dalloyau

 

Un petit nouveau est en train de se faire un chemin sur la voie de la pâtisserie : il s’agit de Cyril Lignac et de ses équipes du sucré. Aux côtés de l’Equinoxe presque devenu gâteau « signature » de la maison et en attendant un divin éclair aux marrons la surprise de la rentrée est le Croc’ noisettes. Une coque de macaron au chocolat, une ganache au giandujà et praliné coulant, de petites plaques décoratives de chocolat noires : un délice en bouche de belle envolée.

Le Croc' Noisettes de Lignac

Le Croc’ Noisettes de Lignac

 

 

 

La capitale ne manque pas de pâtissiers-chocolatiers et un petit nouveau, le berrichon Daniel Mercier, vient d’arriver dans le 7 ème. Coup de cœur pour le macaron au praliné pétillant. Outre son bon goût de noisettes cacaotées, il explose et croustille en bouche. Il vient de s’installer dans le 7 ème au cœur du Cadran Hôtel rue du Champ de Mars.

La boîte Les Carrés de Victoire

La boîte Les Carrés de Victoire

Sur le marché aussi, un autre nouveau ou plutôt une nouvelle, une chocologue, Victoire Finaz, qui propose un service sur-mesure avec des coffrets dont le couvercle est personnalisable par un marquage à chaud du logo. idéal pour les cadeaux d’affaires ou d’entreprise lors des fêtes de fin d’année.

Nouveau challenge pour le merveilleux pâtissier chocolatier de La Maison du Chocolat qui a re-travaillé la mousse au chocolat. Un grand classique, me direz-vous ; si ce n’est que celle-ci est élaborée à partir de pur cru péruvien, qu’il faut « crever » une couche de ganache fondante pour arriver dans le cœur à une disque de meringue qui enveloppe la mousse. Régressif à souhait ! Disponible ne boutique dès le 3 octobre 2014.

 

 

La mousse au chocolat version 2014 de N Cloiseau

La mousse au chocolat version 2014 de N Cloiseau

www.dalloyau.fr

www.cyrillignac.com

www.daniel-mercier.com

www.victoirefinaz.com

www.lamaisonduchocolat.com

 

Post a Comment

-->
Show Buttons
Hide Buttons