Du Coq à l’Ane dans les Deux Sèvres

Au cœur du Marais Poitevin, à quelques kms de La Rochelle ; du coq à l’âne est une ferme découverte autour de l’âne et des savons fabriqués à partir du lait d’ânesse.

Epice, Ebène, Cannelle…. 3 paires d’oreilles gigantesques et quasi horizontales émergeant entre des yeux doux et des dreadlocks à faire pâlir d’envie tout rappeur ! Nés l’an dernier, ces baudets du Poitou figurent parmi les 25 ânes aux différentes races (Bourdonnais, Andalou, Gris de Méditerranée, miniature) que possèdent Chrystel et Olivier Cornet. Au même titre que Bacon et Rillette, les deux cochons poilus ; les ânes, ici, font partie de la famille et sont choyés comme des enfants. De ce fait, ils sont hyper câlins et à la recherche de la moindre caresse sur le bout du nez ou de gratouille sur le ventre. En visitant l’asinerie, vous pourrez sans aucun risque et avec des petits entrer dans les enclos sans l’ombre d’une crainte ; à moins que vous ne préféreriez emmener en promenade vos petits sur l’animal bâté.

 

Vous l’avez peut-être compris : les ânes sont ici ultra chouchoutés. Aux côtés du plaisir d’animaux de compagnie, ces ânes sont aussi le gagne-pain « cosmétique » de la famille. Tous les jours, Chrystel procède à la traite ses femelles et récolte environ 1 litre par bête dont elle fait des savons. De la pâture vous voilà en quelques minutes dans un mini laboratoire pour voir la fabrication, à partir de ce lait frais et cru (c’est-à-dire non transformé ni congelé), de savonnettes.

Le lait est mélangé avec des bondillons (billes mélangées de soude et de issues du résultat chimique de la saponification). A la pâte est ajoutée des colorants, des huiles essentielles avant d’être malaxée plusieurs fois et réduites en spaghettis. Quand le mélange est bien homogène, il peut être moulé, estampillé. Et voilà un savon à l’argan, un autre au chèvrefeuille, un autre à l’argile verte, un dernier à la fleur d’oranger : tout un panel allant du crème au parme foncé pour répondre aux problématiques cutanées. Au-delà de propriétés spécifiques, une chose est sûre : du fait de la richesse en vitamines du lait d’ânesse ; le savon est régénérant, assouplissant et bien hydratant.

Ouverte de Pâques à la Toussaint tous les jours, l’asinerie savonnerie a accueilli l’an passé 12 000 visiteurs. C’est là une découverte « famille » qui séduira autant les petits que les grands.

Chrystel en train de faire du savon

Chrystel en train de faire du savon

 

Visite des ânes et explication sur la fabrication du savon : 5 € / adulte et 3 € / enfant

Rando’âne d’une demi-journée sur un âne de bât : 25 €

 

Du coq à l’âne

12 rue du moulin

79210 St Georges de Rex

05 49 35 06 28

Un ânon

Un ânon

www.ducoqalane.fr

www.tourisme-deux-sevres.com

1 Comment
  • Mamie Jojo
    Répondre 27 avril 2015at14:53

    Bravo pour ce reportage, continuez comme çà les petits jeunes gros bisous à toute la troupe à bientôt Mamie Jojo

Post a Comment