Courson décoiffera cette année !

courson 1

Un thème décoiffant pour des plantes dans le vent…..La thématique automnale des journées des plantes de Courson les 18, 19 et 20 octobre prochains vous entrainera dans un tourbillon de vents.

 

 

Mistral, bise, tramontane, vent de Nordée : la France n’est pas que le pays des fromages, elle est aussi le pays des vents avec quelques 630 vents recensés ! Une richesse nationale de plus à inscrire au patrimoine culturel de l’humanité pour son aspect exceptionnel ? Sûrement pas, mais un facteur déterminant dans l’art du jardin. C’est indéniable : le vent dessèche les feuillages, abîme les floraisons, fragilise les arbres et arbustes.

Arbustes en vente dans les allées

Arbustes en vente dans les allées

 

 

Pour adapter le jardin aux frasques d’Eole et de ses enfants, plusieurs jardiniers de renom et des pépiniéristes donnent leurs points de vue.

 

Louis Benech : « mon conseil est de filtrer le vent plutôt que de le contrer brutalement », ce qui signifie planter des haies aérées doublées d’une seconde à distance pour constituer des lisières perpendiculaires au sens des vents dominants. Néanmoins, le paysagiste entend « faire avec » et non pas tenter de dominer par tous les moyens. La taille de l’arbre opérée par le vent procure une surprise, une forme démente qui fait que la plantation ne sera jamais celle bien ordonnée d’un livre.

 

 

Pour certains pépiniéristes, il faut laisser le vent disséminer des graminées qui se reproduiront et donneront de belles et longues herbes de prairie. Quand on parle du vent, évoque Thierry Denis, les jardiniers sont angoissés par le fait qu’il va coucher les plantes et persuadés que les grandes plantes sont plus sensibles au vent que les petites. C’est faux, les grandes plantes et les graminées résistent bien au vent en particulier grâce à leur souplesse.

La rose Lalande de Pomerol sera baptisée cette année

La rose Lalande de Pomerol sera baptisée cette année

 

D’autres pépiniéristes conseillent de planter selon les espèces d’arbres non pas de manière isolée mais en groupe en constituant une ceinture naturelle de protection. Tuteurer un arbre en positionnant le tuteur à l’oblique dans le sens opposé au vent dominant est aussi une bonne formule.

 

Selon la région éventée que vous habitez, le choix des plantes et arbustes varie : en montagne les plantes de rocaille tels que les œillets, et certaines vivaces dont les thyms ont des feuilles coriaces qui ne se coucheront pas ; en bord de mer, les graminées, agapanthes, sureaux, viburnums, hydrangéas sont les championnes pour lutter contre le sel et les vents marins.

Vue sur le château de Courson en toile de fond

Vue sur le château de Courson en toile de fond

 

 

Journées des plantes de Courson

 

Parc du domaine de Courson

 

91680 Courson Monteloup

 

01 64 58 90 12

 

Vend 18 octobre de 12 à 18 h, samedi 19 et dimanche 20 de 10 à 18 h

 

-->