Citizen à Epinal : une approche citoyenne pour ce restaurant de la ville de l’image

Voilà une idée généreuse de Franck Lapôtre, ex chef du Citizen repris aujourd’hui par une nouvelle équipe. Il pratique une cuisine haute en goûts au bon rapport qualité / prix ; en privilégiant les produits locaux, en éliminant les espèces en voie de disparition comme le thon et le cabillaud, en sélectionnant des vins bios, en triant les déchets, en optant pour une électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables.

 

Qu’en est-il de l’assiette, des plats encore contrôlés par un des chefs reconnus de la cité spinalienne ? La cuisine est bistronomique et locavore en un menu à 2 plats entre 25 et 29 €, à 3 plats à 34, 90 €.

Oeuf en meurette

Oeuf en meurette

 

Quelques propositions choisies, goûtées et sélectionnées au hasard sur la carte car elles m’ont plu : le risotto de St Jacques asperges et citron confit, le bar aux blettes riz vénéré noisettes, le foie gras poché au Gewurztraminer chutney mi figue mi raisin, la déclinaison de bœuf  et ses grosses frites maison (viande séchée comme la bresaola, grillée en steak, en bourguignon), le panettone chibouste vanille et fraises, le crémeux au chocolat jivara cœur passion framboises.

 

Deux verres de vin avec un Bourgogne classique et un rouge du pays d’Oc : un Chablis Vaudon millésime 2012 du domaine Joseph Drouhin à 5, 50 € le verre, un vin bio du Domaine La Cendrillon 2013 sur 4 cépages (merlot, syrah, petit verdot et marselan) à 3, 50 € le verre.

Rouget et légumes du Sud

Rouget et légumes du Sud

 

Et le tour est joué pour aller faire un tour à la cité de l’image et y voir les deux lieux pédagogiques autour de l’image, le musée et une partie de la collection des 110 000 images anciennes et les ateliers artisanaux de production des images.

 

Citizen

16 rue François Blaudez

88000 Epinal

03 29 35 72 30

 

Côtelette de perdreau

Côtelette de perdreau

 

 

 

 

No Comments

Post a Comment