Chez Yoom à la découverte des dim sum

yoom panier

Si sushsis, makis et sashimis vous parlent ; alors vous êtes adepte des bouchées asiatiques et le dim sum n’a pas de secret pour vous. Mais pour les béotiens (tout le monde ne peut pas connaître toutes les cuisines de la planète !), le dim sum est une bouchée farcie cuite à la vapeur ou grillée qui était servie autrefois en Chine aux voyageurs « faisant » la route de la soie en guise d’accompagnement de la boisson traditionnelle, le thé.

 

 

Ces raviolis chinois étaient chose courante dans le XIII ème arrondissement ou à Belleville, mais peu répandus dans le reste de la capitale avant que Mikaël Petrossian (le fils du légendaire empereur du caviar et des saumons fumés Armen Petrossian) de retour d’Hong Kong et de Londres ne l’introduise dans le IX ème puis dans le VI ème près de St Germain des Prés. Avec un de ses acolytes il a décidé d’occidentaliser un peu ces bouchées, mais surtout de proposer une offre variée et qualitative en alternative aux innombrables et innommables traiteurs chinois qui pullulent à Paris. Dans ce registre, il faut faire attention à l’hygiène et à la composition intérieure des bouchées & raviolis. J’ai souvenir d’un reportage sur une chaîne du câble évoquant des marchands ambulants et à la sauvette de Paris. Au vu de leurs « cuisines » et des crevettes qui décongelaient dans le bac à douche à côté de sous-vêtements, j’ai été dégoûtée pour plusieurs mois !

Des couleurs très gaies pour la décoration de la salle

Des couleurs très gaies pour la décoration de la salle

 

 

Mais pas de risque dans notre second Yoom au décor simple et coloré de cantine hong-kongaise avec quelques touches originales de décoration dans la vaisselle. Ici la convivialité est de rigueur et les bouchées se présentent dans des petits paniers qu’il est opportun de partager. Couverts, baguettes ou doigts : à vous de choisir et de tremper dans la sauce maison composée de soja, vinaigre de riz noir et gingembre. Chez Yoom, vous sortirez des sentiers battus du porc, légume ou crevette de toutes les gargotes chinoises pour des boulettes plus élaborées : tarama pointe de wasabi, crevettes et carottes à la thaï, morue panée pommes de terre sésame, poulet aux cacahuètes grillées, porc au miel et aux épices, poulet à la citronnelle….En complément les incontournables riz sautés et / ou gluants. Verdict : la pâte qui enveloppe la farce est bonne, ferme et fondante à la fois. Parfois la farce intéressante dans le choix de ses saveurs manque un peu de typicité.

Avec baguette des raviolis à déguster nature ou trempés dans la sauce soja maison

Avec baguette des raviolis à déguster nature ou trempés dans la sauce soja maison

 

 

Côté sucré, bonne idée des dim sum grillés aux pommes façon tarte Tatin ou les autres garnis de crème au citron Cointreau.

 

Comptez environ 6 € pour 2 ou 3 pièces et un prix moyen de 15 à 20 € pour un repas à la carte (formules à midi et le soir).

 

 

Yoom

 

5 rue Grégoire de Tours

 

75006 Paris

 

01 43 54 94 56

 

 

Où que vous soyez, si vous avez l’occasion d’acheter des dim sum chez un traiteur pour les manger chez vous ; sachez choisir le bon vin pour les accompagner : un rosé ou un vin blanc léger et fruité à l’image du Colombelle des vignerons de Plaimont. Bien que tardivement récolté à cause du printemps tardif, ce vin blanc de Gascogne présente cette année le millésime 2013 qui respire à plein nez le fruit exotique et surtout le citron se mariant parfaitement avec la cuisine salée-sucrée des dim sum (5, 90 € chez les cavistes et 05 62 69 62 87).  

La renaissance du vignoble de Gascogne passe par Plaimont et Colombelle dans ce millésime 2013

La renaissance du vignoble de Gascogne passe par Plaimont et Colombelle dans ce millésime 2013

 

Si la légèreté d’un rosé vous attire plus, choisissez dans l’AOC Baux de Provence le Mas Ste Berthe dans son millésime 2012. Il est élaboré par saignée ou macération pelliculaire à froid pour être suivi par un pressurage pneumatique. Légèreté et fraicheur sont bien présents en bouche, sans trop de minéralité (7, 10 € chez les cavistes et 04 90 54 39 01).

 

-->