Pascade

La cantine-auberge d’Alexandre Bourdas autour de crêpes-galettes du Rouergue

Vous aimez les galettes mais en avez assez d’écumer les crêperies bretonnes… De plus la finesse de la pâte vous laisse un peu sur votre faim et il vous faut une complète et une ‘œufs-épinards’ pour vous « boucher même le midi une dent creuse » !

 

Tel est le cas, alors allez tout de suite à Pascade : c’est le bistrot crêpier d’Alexandre Bourdas (si vos vacances vous conduisent en Normandie à Honfleur, son restaurant deux fois étoilé le SaQuaNa est ‘the’ lieu gourmand de la petite cité portuaire).

Et une aux asperges

Et une aux asperges

D’origine aveyronnaise, ces pascades parisiennes sont des pâtes à mi chemin entre la crêpe soufflée et le beignet, lesquelles sont garnies de toutes sortes de préparations salées ou sucrées. Place donc à une pascade saucisse de porc et aligot et oignon ou cabillaud roquette et mozzarelle ou lieu jaune butternut orange piment ou courgettes tomates céleri au chèvre ou rôti de bœuf purée de pommes de terre champignons ou Morteau épinards chou-fleur cru à la crème.

Venez entre amis pour partager les pascades

Venez entre amis pour partager les pascades

 

Qu’elle que soit la pascade sélectionnée, le plat est délicieux et généreux ; même si la pâte est légèrement sucrée surtout sur les côtés et ce mixte sucré-salé peut déranger parfois. De ce fait, la réussite est totale sur les pièces sucrées : la pascade s’apparente alors à un mini chou garni de chocolat chaud, de crème café, de citron, de fruits rouges, de riz au lait, de figues, de mirabelles confites.

Une réglette avec des pascades miniatures

Une réglette avec des pascades miniatures

Chaque pascade s’avale avec gloutonnerie en une bouchée et on aimerait que la réglette soit infiniment plus longue encore pour contenir plus de pascades encore !!

Le menu à 32 € est l’occasion d’un repas complet avec potage, risotto ou salade en entrée, pascade comme plat principal et une sucrée pour finir en douceur.

La tout chocolat

La tout chocolat

 

Dans sa cantine auberge, Alexandre Bourdas invite ses amis chefs à venir chez lui et à créer leur propre pascade. Après celles de Sébastien Bras, de Marc Darroze, de Pierre Marcolini, de Michel Guérard entre autres cuisiniers en 2014 ; les pascades de Bruno Doucet, de David Toutain, de Philippe Conticini en 2015 ont ainsi décliné l’offre à l’infini pour le plus grand plaisir des gourmets.

 

Pascade

14 rue Daunou

75002 Paris

01 42 60 11 00

à la carte la salée est entre 16 et 23 €

la sucrée de 9 à 12 €

fermé les samedis et dimanches

visuels de Franck Hamel

 

 

 

 

 

 

 

Post a Comment

-->
Show Buttons
Hide Buttons