New Jawad Longchamp

new jahad  crevette

Une salle élégante, de bons plats annoncés pakistanais mais plutôt indiens à des prix raisonnables pour le quartier, un service attentionné : que demander de plus… et pourtant l’adresse semble n’être connue que des habitants du proche quartier, des étrangers dont Indiens bien sûr.

 

 

 

Il faut dire que le propriétaire, Monsieur Nazim, en est à sa quatrième ouverture de restaurants pakistano-indiens et qu’il œuvre, depuis 20 ans déjà, à faire connaître la cuisine de la région du Penjab à toute la capitale via des établissements dans les 2, 7 et 9 ème arrondissement.

 

Plantons le cadre de ce lieu qui s’est ouvert en juin dernier : le beau seizième à une encablure de la Tour Eiffel mais sans les inconvénients de la foule de touristes et d’étrangers incontournable près du Trocadéro. Ici pas d’éléphant type Ganesh version 2 m de haut avec des restes de bougies consumées, point de statues de Bouddha encombrées de fleurs en plastique, ni d’éclairages omniprésents rouges clignotants. La décoration de l’établissement est vive et lumineuse mais sans excès : banquettes bleues et lampadaire oranges.

Une des deux salles du restaurant sans excès bollywoodien

Une des deux salles du restaurant sans excès bollywoodien

 

 

 

Dans l’assiette, une cuisine indienne bien présentée esthétiquement et goûteuse. Pour ceux qui craignent la force des épices indiennes, un logo avec un ou deux petits piments rouges est dessiné sur la carte permettant de visualiser la force du plat.

 

En entrée, les crevettes tarka sont un bon choix : elles sont décortiquées et revenues à la poêle. Douces, à peine relevées vous pouvez les accompagner des fameux naan, ces pains plats indiens nature ou fourrés de fromages, d’ail, de beurre, de légumes. Comptez 10 €.

 

Pour le plat principal, la carte décline l’agneau, le poulet, le poisson, les birianis qui sont proposés en différents currys avec petits pois, épinards, pommes de terre, noix de cajou et fruits secs. La préparation la plus classique est le tikka massala, c’est-à-dire une manière de cuire au charbon de bois après marinade et assaisonnement des dés de viande. Si la sauce est trop forte, vous pouvez  « l’éponger », l’atténuer avec du riz bien sûr ou du caviar d’aubergines. Le riz est du basmati, variété indienne par excellence et il est lui aussi nature, safrané, agrémenté de fruits secs ou frais (de 10 à 16 € le plat).

 

Hormis les lassis typiquement indiens (boisson à base de yaourt) qui sont proposés en une douzaine de variétés de fruits surtout ; le dessert n’est pas la panacée de la cuisine indienne. Gâteau de semoule, gâteau de carottes et glaces sont au tableau.

 

Pour accompagner ces plats épicés souvent mi salés mi sucrés mi salés ; optez pour un rosé.

Un des currys

Un des currys

 

A midi les formules sont intéressantes : 20 ou 25 € pour entrée, plat, dessert. Aujourd’hui, on a du mal à trouver un tel rapport qualité/prix dans le 16 ème !!

 

 

New Jawad

 

30 rue de Longchamp

 

75116 Paris

 

Tél : 01 47 27 24 14

 

120 couverts répartis en deux salles

 

Ouvert du lundi au dimanche midi et soir

 

 

 

 

 

 

 

 

-->