L’angélique de Niort

Connaissez-vous l’émeraude de Niort, cette plante bisanuelle dont les tiges font le bonheur des confiseurs et des pâtissiers de la région niortaise et du Marais Poitevin.

A mi-chemin entre l’ail et la rhubarbe mais en version Gargantua, l’angélique n’a rien à voir avec la plastique sensuelle de Michèle Mercier, amante de Robert Hossein, dans la fameuse série télévisée de La Marquise des Anges.

La plante à ses débuts

La plante à ses débuts

L’angélique est une ombellifère de la famille des apiacées qui peut atteindre jusqu’à 2 mètres de haut. Originaire des pays nordiques, elle est arrivée au 12 ème siècle dans la région par le biais des moines qui s’en servaient pour ses vertus médicinales. Comme de nombreuses plantes, elle possède plusieurs vertus : stomachique, expectorante, dépurative ; et la légende dit qu’on la portait dans un gousset suspendu à son cou lors de l’épidémie de peste à Niort en 1610.

Une plante qui peut atteindre les 2 mètres

Une plante qui peut atteindre les 2 mètres

Mais hormis quelques anecdotes (aigle donné à Napoléon en 1852 en angélique sculptée, pièce envoyée à Paris pour l’expo universelle de 1900) ; la plante serait tombée en désuétude si la légendaire gourmandise française et «spirituelle » n’avait pas été là pour reconnaître son goût spécifique. Dans son ouvrage « la philosophie du goût » Brillat Savarin écrivait en 1825 : « ce sont les religieuses de Niort, des Carmélites, qui inventèrent l’angélique confite ». Plus tard c’est au tour d’Alexandre Dumas de dire dans son dictionnaire de cuisine qu’il n’est pas prétentieux de croire que « la meilleure liqueur d’angélique se fabrique à Niort ».

Un produit travaillé à la main

Un produit travaillé à la main

Aujourd’hui « l’herbe des anges » ou « herbe du saint esprit », plante à la rapide pousse récoltée en juillet – août, est produite pour environ 40 tonnes, dont 1/3 est transformé localement. Le reste est vendu à des confiseurs, à des liquoristes (elle entre dans la composition de la Suze, de la Chartreuse, de l’Izarra, de la Bénédictine).

Méfiez vous des produits d’importation, polonais entre autres, et vérifiez l’étiquette « signé Poitou Charentes » pour avoir un produit artisanal, cueilli à la main et transformé sur la région. Les producteurs & confiseurs locaux sont les Ets Pierre Thonnard, la chocolaterie Michel Huvelin, Coulon, L’Ambassade du Cacao, le pâtissier Cathala. Les parisiens trouveront de l’angélique confite à l’épicerie du Bon Marché, à la maison Izraël, aux salons de thé Angélique du 9 ème.

 

www.angelique-maraispoitevin.fr

 

Confit le bâton entre dans la composition de cakes

Confit le bâton entre dans la composition de cakes

 

  • Bost
    9 mars 2015at21:37

    Je predis un gros revival de la divine angelique

  • Complémentaire santé
    26 août 2017at17:25

    Salut àl’équipe du blog, comme souvent un article de qualité,
    mes compliment

  • serrurerie
    29 août 2017at21:17

    Très bien expliqué, jje suis pleins de sites de votre secteur d’activité mais lee votre estt toujours top.

  • Post a Comment

    -->
    Show Buttons
    Hide Buttons