Grand Beau

Le 1 er restaurant 100 % bio du 15 ème, dans les Nouvelles Galeries Lafayette du centre Beaugrenelle.

Je ne cours pas après les adresses bios, vegan, gluten free, sans sucre, sans lactose ; car cette tendance du ‘non … ‘ commence à me hérisser le poil. Qui va au restaurant y cherche du plaisir, de la gourmandise, du convivial et pas une pléthore d’interdits.

Quelques entrées et plats

Mais franchement cette nouvelle adresse découverte lors de déambulations dans ce centre commercial de Beaugrenelle dans le 15 ème arrondissement m’a réellement séduite. Tout est nouveau dans ce front de Seine : Conticini a laissé la place à Ladurée, Les Galeries Lafayette ont investi 3 étages et tout là-haut au 3ème, un restaurant baigné de lumière donnant sur la statue de la Liberté et la Seine. Voilà donc un lieu 100 % bio pour l’offre culinaire, une ode à la Nature pour le mobilier (bois, terre) et un établissement où la démarche est vertueuse (réflexion sur le gaspillage alimentaire, les énergies propres, le traitement des déchets, les matériaux utilisés et même les tenues du personnel faites de coton bio, fabriquées en France et incluant aussi des chemises de seconde main).

Le pâté végétal

Voilà une adresse de l’Ouest parisien qui est le porte-parole d’un hédonisme conscient. L’enseigne n’utilise que des produits frais, de saison et issus d’une agriculture bio certifiée Ecocert : pain livré à vélo, œufs et lait proviennent d’une ferme à moins de 100 kms de la capitale, viandes élevées en petites auto-productions, ect….

Qui est alors à la tête des cuisines de ce vaisseau ? Côté sucré, une franco australienne, Jennifer Hart-Smith qui œuvre pour une pâtisserie consciente, c’est à dire naturelle et dénuée de produits raffinés (farines et sucres complets) et Ludovic Delille, ex Crillon, Copenhague et Les Fauves. Tous deux à travaillent de concert pour élaborer une cuisine saine, sans artifices, avec des ingrédients bios, locaux et respectueux de leur saisonnalité.

Pot au feu de poisson

En entrée la fraîcheur est au rendez-vous avec de délicieux encornets poêlés et relevés d’ail doux avec des spaghettis de carottes crues (14 €), du chou rave, de la pomme et du radis finement coupés et assaisonnés de sirop d’aneth, de noix et de chèvre frais (8 €), de beaux tronçons de betterave sur une mousse de ricotta, noix et céleri branche (9 €).

Le ceviche de lieu jaune aux canneberges, grenade et citron vert était frais et iodé sans trop : néanmoins le poisson gagnerait à être coupé en fines lamelles plutôt qu’en morceaux épais (13 €).

Côté plat principal, la légèreté est de mise avec un pot au feu de lotte et de légumes anciens un peu épicés (28 €), un carré de cochon (un peu gras cependant) et ses panais confits aux clémentines (23 €), un poulet fermier cuit à basse température et son gratin dauphinois crème au syphon (25 €).

La ganache au chocolat

La gourmandise est bien présente avec le chariot de desserts : cookies, millefeuille, mousse ganache au chocolat, carrotcake, cheesecake…..(10 €) ou un café gourmand avec 3 mini douceurs.

Plusieurs desserts avec le cookie, la tarte au citron meringué

Avant votre repas et pour démarrer le bar tourne aussi avec des cocktails signature (carotte, coriandre, gingembre, gin) et des vins bios ou en biodynamie. Au verre et en rouge, le Côte du Rhône Domaine des Espiers à 5, 50 €. En blanc, le Gewurztraminer Riquewihr Trapet à 7 €, le Crozes Ermitage Cuvée L de Combier à 7, 50 €.

Une salle très lumineuse donnant sur la seine et la statue de La Liberté

Grand Beau

12 rue de Linois au 3 ème étage

75 015 Paris

ouvert tous les jours de 10 à 24 h

01 45 74 82 43

env. 70 couverts

Les 2 plus belles tables dans l’arrondi des baies vitrées : N° 4 et 5

 

Visuels de Benedetta Chialà (salle) et de Jennifer Hart Smith pour le plat

-->