Flacons et jus mythiques : LVMH expose Dior et Guerlain

Le flacon aux abeilles de Guerlain, le  jus Miss Dior de Christian Dior : des symboles des marques de luxe de LVMH qui donnent lieu à des expositions, à des rétrospectives et surtout à des œuvres d’artistes qui les réinventent.

 

 

Miss Dior, un parfum fondateur selon le nez maison François Demachy

 

François Demachy, le parfumeur créateur de la maison Dior, se dit volontiers « le gardien du temple ». Quelle que soient les évolutions liées au temps, à l’impossibilité de trouver aujourd’hui certaines matières premières, il se sent investi de la mission de conserver Miss Dior dans son intégrité. Parfum emblématique et sucessful, Miss Dior est une « suite d’accords qui démarre sur des hespéridés (agrumes) puis s’épanouit sur des notes florales pour s’ennoblir ensuite avec l’élégance des patchoulis, des mousses de chêne et qui finit en puissance avec le musc ». 

Le flacon Miss Dior

Le flacon Miss Dior

 

 

Pour rendre hommage à cette fragrance commandée en 1947 par Christian Dior au parfumeur Paul Vacher, la maison Dior a eu l’idée de renouer avec une des passions du couturier, l’art. Indissociables, la mode, l’art et le parfum s’entremêlaient à ses yeux en un même univers dédié au beau et à la Femme. Afin de rendre hommage à Miss Dior et de rappeler ses liens étroits entre les 3 univers réunis en un seul ; carte blanche a été donnée à des plasticiennes contemporaines pour réinventer à leur manière Miss Dior.

 

 

Flacon au bouchon inversé de Carole Benzaken

Flacon au bouchon inversé de Carole Benzaken

 

Inspiration romantique du théâtre d’un palais suédois du XVIIIème siècle pour Karen Kilimnik, pavillon de jardin avec chaise de repos coiffé d’un nœud pour Nika Zupanc, portrait de l’égérie du parfum Natalie Portman par Shirin Neshat, tourbillon de pétales de roses en papier synthétique pour Tomoko Shioyasu, surperposition en silhouette de gants à la manière de Gruau pour Ionna Vautrin, nœud en leds pour Joana Vasconcelos : voilà quelques unes des interprétations données au célèbre flacon pour retranscrire en version 2013 Miss Dior.

Avant d'être mise en valeur la chaise de Nika Zupanc

Avant d’être mise en valeur la chaise de Nika Zupanc

 

 

Exposition libre au Grand Palais du 13 au 25 novembre 2013 de 11 à 20 h

 

 

Les 160 ans du flacon aux abeilles de Guerlain

 

Comme son père Fabrice Gohard est doreur ornemaniste : son oeuvre

Comme son père Fabrice Gohard est doreur ornemaniste : son oeuvre

Il jouit d’une place majeure dans le patrimoine de la maison Guerlain qui lui doit une grande partie de sa notoriété. De qui parle t’on ? Du flacon dit « aux abeilles » ! Ses caractéristiques sont bien spécifiques : flaconnage cylindrique en verre soufflé frappé d’abeilles et de festons en relief rehaussé d’or fin, dôme inspiré de la colonne Vendôme, étiquette ornée des armoiries impériales avec l’aigle emblématique.

 

Dans cet écrin précieux, un jus qui ne l’est pas moins destiné à une personne de tout premier rang : en 1853, Pierre François Pascal Guerlain dédie son eau de Cologne Impériale à Maria Eugenia  de Guzman, dite Eugénie de Montijo, à l’occasion de son mariage avec Napoléon III. Fraîche et vive, la fragrance s’élance sur des senteurs de bergamote et de citron que viennent rehausser du romarin, de la fleur d’oranger et du petit grain. On dit que l’impératrice s’en servait pour soulager ses migraines.

 

Ce flacon emblématique abrite les eaux de Cologne créées par les cinq générations de parfumeurs Guerlain. Aujourd’hui certaines fragrances créées par Thierry Wasser, le nez actuel, se lovent encore au cœur du flacon abeilles.

 

Créé en 1994 par le ministère de la culture, le titre de « maître d’art » a pour finalité la sauvegarde et la pérennité des savoir-faire utiles à la préservation du patrimoine et à la création artistique. Décerné à vie, le titre de maître d’art confère à son détenteur la mission de transmettre son excellence à un élève de son choix. Guerlain a proposé à 9 maîtres d’art d’illustrer le flacon abeilles et de créer une œuvre liée à l’artisanat qu’il pratique.

 

Pour Lison de Caunes, promo 1998, la marqueterie de paille ; pour Fabrice Gohard, promo 2010, la dorure d’ornement ; pour Nelly Saunier, promo 2008, le travail de la plume ; pour Laurent Nogues, promo 2011, le gaufrage, le marquage à chaud et l’incrustation sur papier ; ect… autant d’œuvres originales qui réclament créativité, passion, sens du détail, maîtrise et rigueur de son art.

 

Exposition des 9 œuvres au 68 Champs Elysées à la maison Guerlain du 10 décembre 2013 au 14 février 2014.

Lison de Caumes réalise de la marqueterie avec de la paille

Lison de Caumes réalise de la marqueterie avec de la paille

 

 

 

-->