Fêtes galantes au siècle des Lumières

Au musée Jacquemart-André, une superbe exposition pour les amateurs de peintures du XVIIème siècle autour des fêtes galantes de Watteau à Fragonard.

 

Le musée Jacquemart-André, ce bel hôtel particulier rempli de tapisseries, de boiseries et de tableaux XVIII ème, était l’écrin tout trouvé pour accueillir ces toiles, elles aussi le reflet de la somptueuse époque des Lumières.

Récréation galante, toile de Watteau ( Berlin )

Récréation galante, toile de Watteau ( Berlin )

Watteau, le précurseur des fêtes galantes

Le fameux Pierrot de Watteau (Madrid)

Le fameux Pierrot de Watteau (Madrid)

Avec les œuvres de Watteau, le plus influent des peintres du XVIII ème siècle, place à des toiles légendaires, celles où apparaît son intérêt pour le théâtre avec Pierrot. Mais ce brillant dessinateur et coloriste est aussi celui qui redécouvre la tradition de la pastorale qui avait été développée par les peintres vénitiens et flamands des XVI et XVII ème s.

Lancret et Pater, des suiveurs et l’épanouissement du genre

"Fête galante avec la Camargo dansant comme partenaire" de Lancret (Washington)

« Fête galante avec la Camargo dansant comme partenaire » de Lancret (Washington)

Watteau ne dirigeant pas d’atelier n’a pas eu d’élève ; mais nombreux sont les peintres qui copient ses œuvres ou s’en inspirent. Certains comme Pater s’approprient avec plus de créativité les idées de Watteau et les transcendent. Pater exploite le potentiel érotique des scènes d’extérieur en y introduisant des figures de baigneuses ; là où Lancret demeure dans le raffinement de quelques pas de menuet dansés en forêt devant galante compagnie.

Boucher et Fragonard, les derniers maîtres des fêtes et le raffinement poussé à son paroxysme

La réalité contemporaine avec ces deux artistes là n’est plus, elle devient nettement plus fantaisiste avec des bergers, des bergères, des visages masculins et féminins tous plus sensuels les uns que les autres, installés dans des paysages champêtres pittoresques. Chapeaux et paniers croulent sous les bouquets de fleurs, chiens et moutons sont attachés au pied de leurs maîtres par des rubans de soie fleurs et une nonchalance amoureuse plane entre robes de taffetas et pourpoints brodés.

Pastorale de Boucher (Karlsruhe)

Pastorale de Boucher (Karlsruhe)

La recherche esthétique atteint son paroxysme avec Fragonard et ses toiles aux dimensions de plus en plus grandes. Une statuaire, des colonnes à l’antique laissent présager l’évolution propre à certains peintres au XIX ème siècle.

Musée Jacquemart-André

158 Bd Haussmann 75008 Paris

ouvert tous les jours de 10 à 18 h

Le jeu de la main chaude de Fragonard (Washington)

Le jeu de la main chaude de Fragonard (Washington)

  • Brigitte Bost
    26 mai 2014at21:47

    J adore ce musée, les expositions sont en général magnifiques, avec un angle original

  • Post a Comment

    -->
    Show Buttons
    Hide Buttons