Appareils de conditionnement sous vide

Fin de la pêche et des fruits rouges, début de la chasse et de la cueillette des pommes, ramassage des champignons et des châtaignes, préparation des foies gras de fin d’année : autant de produits simples et naturels qu’on aimerait garder frais le plus longtemps possible sans pour autant passer par la congélation. 

 

L’idée du conditionnement sous vide me paraissait formidable : mettre sous vide et comme les pros’ le produit pour le conserver de manière saine et hygiénique sans être envahie par les boîtes type Tupperware de conservation. On m’avait même dit qu’aux USA les appareils faisaient fureur et que les coutumes nord-américaines avaient transformé le système en « doggy bag » pour humanoïdes !!

Impossible de faire le vide avec le soude-sac Severin

Impossible de faire le vide avec le soude-sac Severin

 

 

Bien m’a pris de tester donc 2 appareils, un français de la marque Severin et un américain haut de gamme FoodSaver. Dans les deux cas l’expérience s’est révélée catastrophique : pas facile de comprendre le mode d’emploi, un bruit d’enfer (soufflerie de TGV pour le FoodSaver), un volume considérable pour un appareil pas nécessairement indispensable, difficulté à obtenir la fermeture étanche du sac, quid de l’achat des recharges de sacs plastiques thermochauffants, touche vide air automatique non effective, ect…..

 

Au final le soude-sac Severin Folio FS 3602 peu cher (39, 90 €) n’a jamais vidé d’air le sachet ; donc un vulgaire sac plastique gratuit est son équivalent.

 

Après plusieurs essais, le FoodSaver a fini par emballer sous vide dans un vacarme épouvantable ; mais certains éléments seulement (pour de simples quartiers de pommes, cela n’a pas marché). A 199 € le modèle V3840, je préfère acheter un sachet à zip refermable de bonne qualité et éventuellement congeler.  

Le FoodSaver pour conserver du fromage

Le FoodSaver pour conserver du fromage

 

Bonne nouvelle : 39, 90 € ou 199 € ; voilà une économie que vous pouvez réaliser.

 

-->