Un été à Changsha

Dur, mais vraiment intéressant le film du chinois Zu Feng, Un été à Changsha

En aucun cas un film léger, facile, poétique ou historique.

Les premières images annoncent d’ores et déjà le genre du thriller, un début glauque avec un bras humain déchiqueté et retrouvé flottant au bord de la rivière Xiang. Mais au delà du policier c’est un film sur les rapports humains, sur la douleur à affronter un passé extrêmement difficile qui montre et témoigne des failles de l’humain. Comment survivre à la mort de son enfant, comment supporter le suicide de sa compagne ? Telles sont les tristes situations dans lesquelles se débattent la docteur Li Xue, le commissaire Bin qui se raccroche à l’enquête avant de démissionner de la police.

Découverte macabre d’un bras déchiqueté sous un pont

Mais au delà de la seule histoire, c’est toute la faille d’un système politique et économique qui se faufile à travers les images : non dits et absence totale de dialogue dans un pays et dans une société où n’existe pas la liberté d’expression, malaise contemporain des personnages qui s’enferment dans les neuroleptiques, la dépression, la religion. Les situations familiales et professionnelles des uns et des autres sont sordides à l’image des lieux de tournage : hôpital, centre de retraitement des déchets…. On est bien loin des clichés et des images que le régime veut nous faire avaler via les médias, à savoir une vie facile où le travail de chacun épanouit l’homme et satisfait le bien-être de tous. Bonjour la publicité pour l’existence optimiste et souriante de la fonction publique en Chine !!

Les deux inspecteurs de police du film

Pour le premier film qu’il met en scène, Zu Feng a choisi de bons acteurs : Huang Lu pour la chirurgienne, la belle Qianru Zhang pour le rôle de Tingting, Minghao Chen pour l’inspecteur Lei et lui même pour l’inspecteur Bin.

L’inspecteur Bin est le metteur en scène Zu Feng

Espérons que ce drame révélateur du profond malaise de la société chinoise actuelle retiendra l‘attention au festival de Cannes : il est très intéressant quant à la peinture de plusieurs couches de la fonction publique (population hospitalière et policière) qui devraient pourtant ne pas être les « laisser pour compte » de ce type de régime.

Les deux principaux acteurs : Feng Zu et Huang Lu

Un été à Changsha

Distribué par Damned Films

Sortie au cinéma le 4 décembre

 

 

-->