‘Origines » d’Alexis Gruss : coulisses et spectacle

Avant les fêtes de fin d’année, je suis allée voir en avant spectacle « Origines » d’Alexis Gruss et la féérie équestre elle-même. Coulisses ou spectacle : voir ‘un Alexis Gruss’ est toujours merveilleux et pas seulement réservé aux enfants ou aux addicts aux chevaux et à l’art équestre.

Au Bois de Boulogne pour plus de 4 mois, la famille Gruss a planté son chapiteau, monté les stalles des 50 étalons et garé une partie des caravanes d’habitation et des camions de la logistique, quelques 44 semi-remorques qui accompagnent tout spectacle.

Les Gruss : une incroyable famille

Une sixième génération de passionnés et chevronnés de chevaux, plus d’un siècle autour d’une piste emblématique de 13 mètres, quelques 120 personnes en tournée presque toute l’année, des hommes cavaliers de haute école, des femmes acrobates, des enfants déjà voltigeurs, mais aussi des musiciens, du personnel d’accueil, des techniciens de montage, d’électricité et de son & lumière, des cuisiniers hors pair pour près de 250 repas à servir quotidiennement….Derrière un spectacle de 2 heures, une logistique impressionnante et parfaitement réglée qui ne souffre aucune défaillance !

Le quadrille

Comme pour le spectacle en lui-même tout est rodé à la seconde près, au millimètre près. Certes les Gruss sont majoritaires dans les 3 disciplines qui constituent l’ADN du groupe, travail en liberté, haute école et voltige ; mais l’inédit du cirque Gruss est l’aspect multi-ethnique de la troupe avec une quinzaine de nationalités différentes réunies autour d’une même passion, le cheval.

Le cheval roi

Lusitanien, cob normand, trait russe, arabe, boulonnais… quel que soit son espèce, l’équidé est ici roi, même si Firmin Gruss aimerait que les boxes de ses chevaux soient améliorés et refaits via des subventions qu’il espère plus importantes. Les Gruss ont sélectionné une cinquantaine de chevaux, tous des étalons car « ils ont plus de caractère et de vivacité » me dit Firmin Gruss ; mais s’y ajoutent aussi des falabellas (cheval miniature), des bardots (croisement étalon-ânesse), des mulets (croisement âne-jument) et quelques autres animaux tels que des jack russell.

Tous les animaux ne participent pas au spectacle : en effet arrivés au cirque vers l’âge de 3, 4 ans ; il faut au moins 5 à 6 ans de travail et d’entraînement pour qu’ils puissent fouler le sable-sciure de bois de la piste. A la technicité du numéro demandé s’ajoute l’obligation pour l’équidé de s’habituer au public, au bruit, à la musique, aux éclairages puissants des spots…

Le spectacle ‘Origines’

C’est la 44 ème création du cirque Gruss et Pégase y est bien évidemment le personnage clé, en rendant cette année hommage aux créateurs du cirque des origines à travers les moments qui ont jalonné l’histoire et la rencontre entre cavaliers émérites militaires ou autres et saltimbanques.

Les numéros s’enchaînent tous plus féériques les uns que les autres entre le travail à la chambrière des chevaux en totale liberté, les sauts et acrobaties sur les dos de divers chevaux lancés au galop, les piaffés, croupades, passages, pirouettes et autres figures de haute école.

Firmin Gruss et Svetlana

Pendant 2 heures 30 ; on est émerveillé devant tant de prouesses physiques et de complicité entre l’homme et l’animal. Vu dans sa stalle et sur scène, le cheval ici semble s’amuser et participer lui aussi à la fête. Tout comme, lors d’un match de polo, le poney argentin galope après la balle de bois, le cheval ici virevolte et piaffe avec joie faisant voler de superbes crinières shampooinées et lustrées qui foulent parfois le sol.

2 numéros particulièrement époustouflants : le premier avec un cavalier debout sur la croupe de 2 chevaux au galop et tenant en longe par groupe de 3 équidés pas moins de 15 chevaux en longe derrière lui, eux aussi tous au galop ; le second avec 2 acrobates tenus par un bras sur une corde et voltigeant ensemble entre cheval et airs en un ballet gracieux et périlleux.

17 chevaux au galop sur une piste de 13 m de diamètre

Quand le spectacle parisien sera fini, les Gruss repartiront vers d’autres villes avant de se poser l’été dans le Vaucluse pour quelques temps de repos et d’activité plus réduite des animaux ; même si l’entraînement des chevaux demeure quotidien au moins une heure durant.

 

Quelques 50 étalons font partie de l’écurie Gruss

Origines Alexis Gruss

Chapiteau Porte de Passy

75 016 Paris

01 45 01 71 26, www.alexis-gruss.com et points de vente habituels type Fnac

Places de 22 à 81 €, gratuit pour les moins de 3 ans.

Accès possible pour les personnes à mobilité réduite.

Aux côtés des cobs normands et des frisons, un superbe arabe

 

 

 

 

 

1 Comment
  • lorène schmitt
    Répondre 10 décembre 2018at19:40

    ca parait superbe, quels chevaux

Post a Comment