Le Grand Café Fauchon

Le restaurant du récent Hôtel Fauchon tout proche de la Madeleine.

L’automne dernier a vu l’ouverture très attendue du premier hôtel Fauchon de la capitale. Tonalités roses, grises, noires et or aux couleurs emblématiques de l’épicerie de luxe en un design contemporain et un tantinet girly ; établissement raffiné qui a repris l’emplacement de la cristallerie Baccarat et du mythique bar Le Forum ; emplacement magique avec vue sur la Madeleine : telle pourrait être en résumé la description du Grand Café Fauchon.

Tons rose, or et gris emblématiques de Fauchon pour la salle du restaurant

Les premiers jours la presse friande de nouveautés a accouru et certains journalistes comme d’habitude se sont faits un plaisir de critiquer, car tel est leur fonds de commerce. Pour ma part, j’ai préféré attendre un peu afin que les équipes du personnel se rôdent, que tout un chacun trouve ses marques.

Vue sur la Madeleine

Jugement très positif pour le lieu (voir mon article du https://www.levasiondessens.com/ouvertures-des-hotels-alfred-sommier-fauchon-paris-royal-madeleine/ ) et surtout pour la table, le Grand Café Fauchon avec un seul bémol de prix un peu excessif le soir ; alors que le midi propose des formules bien étudiées à 37 € pour 2 plats et à 45 € pour 3 plats.

L’oeuf mollet aux cèpes

Si vous avez envie de tester les plats en petites plusieurs propositions ou que vous n’avez pas un gros appétit ; la carte ingénieuse suggère les plats en ½ ou pleine portion ; réduisant ainsi l’addition.

Le cabillaud, lard, oignons et girolles

Avec mes compagnons de table nous avons donc pioché dans plusieurs entrées toutes axées sur les légumes. Décidément la tendance vegan est omniprésente ! Velouté de topinambour, poire épicée et noix caramélisée ; risotto de pâtes au cresson et truffe ; tarte fine aux artichauts, mâche et truffe ; œuf mollet et poêlée de cèpes : nous nous sommes régalés en particulier avec ce dernier plat, l’œuf se mariant toujours à merveille avec le terreux-boisé des champignons (de 10 à 15 €).

Un très tendre quasi de veau, poutargue et topinambours

Les plats principaux étaient séparés en mer, terre pour des offres poissons ou viandes ; alors que les plats en eux même mariaient souvent les deux saveurs. Bel équilibre iode-terre pour le quasi de veau (très tendre) recouvert de poutargue de Martigues et parfaite cuisson ferme sans être rose à l’arête pour le cabillaud accompagné d’oignons doux et de girolles (19 € en ½ portion et 38 et 35 € en assiette normale). Un peu de déception en revanche pour la sole et ses pommes grenaille de Noirmoutier (ce poisson-là ne supporte que d’être entier et juste saisi, grillé à la poêle afin de révéler toute sa finesse) et pour les St Jacques dont la seule originalité était leur accompagnement, un duo de potimarron et châtaignes (14 et 20 € en petite portion, 38 et 30 € en plat principal).

Sole meunière, pommes de terre de Noirmoutier

Esthétiques et raffinés, ces plats étaient de la patte du chef bourguignon Frédéric Claudel, un chef talentueux passé par de belles maisons telles que Le Laurent, le George V, le Crillon avant d’être le second de Jérôme Banctel chez Senderens et de contribuer à décrocher une seconde étoile, puis 4 ans au Shangri-La.

A la pâtisserie (Fauchon est célèbre pour ses éclairs) officie François Daubinet qui vous régalera avec son Paris-Brest, son ‘Bisou Bisou’ fruits rouges en forme de bouche écarlate (pensez-y pour la St Valentin !), son ‘Carrémentchoc’ où le chocolat s’associe à un fin feuilletage praliné.

Les bons gâteaux de François Daubinet

Pour accompagner votre repas, vous pouvez opter pour un thé, Fauchon étant reconnu pour son offre de nombreux thés de contrées éloignées et diverses. Les cocktails d’apéritif font aussi la part belle à ce breuvage ; mais en tant que bonne française un vin ne semble préférable. J’ai donc sélectionné pour vous 3 verres au vin selon votre choix poisson ou viande : l’AOC Chablis Sainte Claire 2017 Domaine Jean-Marc Brocard à 11 € les 12, 5 cl ; l’AOC Crozes-Hermitage Etincelle 2016 Domaine Saint-Clair à 11 € aussi et le Morgon Côtes du Py 2016 Domaine Jean Foillard à 14 € le verre.

Tarte fine aux artichauts, mâche et truffe

2 bd Malesherbes

75 017 Paris

Tél : 01 87 86 28 23

Ouvert 7 jours sur 7

 

 

-->