Le Bioparc de Doué-La-Fontaine

En Anjou, un zoo à ciel ouvert ayant pris les caves troglodytiques comme habitats pour les animaux.

 

Avant même d’être un parc animalier ou un zoo, le Bioparc est une histoire de famille, une passion masculine sur 3 générations de Gay. Ouvrant au début des années 60, le père Louis Gay impose sa détermination à fonder un refuge animalier et inculque à son fils Pierre sa folle passion.

Aujourd’hui, le fils a dépassé le maître et peut s’enorgueillir d’être à la tête de nombreux projets de sauvegarde d’animaux sauvages un peu partout dans le monde. Protéger les condors du Pérou et les aras d’Amérique du Sud, les rhinos africains, les singes du Congo, les léopards ceylanais, les gibbons indonésiens, les lémuriens de Madagascar ; tel est le quotidien de Pierre Gay à travers Projets Nature.

Outre la protection d’espèces pour la plupart en voie d’extinction à cause de la déforestation ou du braconnage, l’intérêt du parc est son utilisation du contexte naturel, des caves troglodytiques, pour reconstituer l’habitat des bêtes. Les pandas roux peuvent se nourrir avec les bambous, une mini rivière souterraine permet aux manchots de s’ébattre joyeusement dans l’eau ; les perroquets nichent dans les trous des caves ou en creusent eux mêmes d’autres pour abriter nids et portées ; la hauteur des caves protègent les visiteurs des babines des loups et des fauves.

 

Bioparc

103 rue de Cholet

49700 Doué-La-Fontaine

02 41 59 18 58

www.bioparc-zoo.fr

www.anjou-tourisme.com

 

 

 

 

 

 

 

Voir les autres sujets sur les lieux troglodytiques en Anjou : https://www.levasiondessens.com/anjou-champignons-en-troglos/

L’Anjou troglo : Pierre et Lumière

Vélo en troglos

-->