La traboule : un exception lyonnaise

Lyon

Lyon est la seule ville où est évoqué le nom de traboules, du latin trans-mabulare qui signifie passer à travers.

En fait c’est au Moyen-Age qu’apparaissent les premières traboules. A cette époque là n’existaient que quelques rues parallèles entre la colline et la Saône. Il se crée alors des couloirs d’immeubles, de petites allées qui permettent d’aller d’une rue à une autre rue en passant par des cours intérieures. Parfois mal éclairée, la traboule a joué un grand rôle pendant la seconde guerre mondiale permettant aux résistants d’échapper aux allemands et à la Gestapo.

La traboule permet le passage entre plusieurs cours

La traboule permet le passage entre plusieurs cours

Aujourd’hui certaines traboules bien restaurées et allumées permettent au visiteur de découvrir un patrimoine architectural de galeries et d’escaliers à vis unique et inattendu. L’office de tourisme a mis en place une application Iphone pour découvrir cours et traboules, si vous ne souhaitez pas les parcourir avec un guide local. Les plus belles sont dans le vieux Lyon, même s’il en existe aussi sur les pentes de la Croix Rousse.

Escalier en colimaçon d'une traboule de la Croix Rousse

Escalier en colimaçon d’une traboule de la Croix Rousse

En traboulant dans ce quartier là, demandez la cour des Voraces pour y voir une image fort connue de Lyon : des escaliers droits à la française du milieu du XIX ème siècle avec des galeries en fer forgé. L’austérité du lieu est toute particulière. On dit que là fut l’un des principaux foyers de l’insurrection des canuts (beaucoup habitaient sur le haut de la Croix Rousse) en 1831 et 1834. Le père Bernard Devert a réhabilité cette cour via l’association qu’il a créée, Habitat et Humanisme, en veillant à ce que les appartements soient ici très bon marché et qu’une réelle mixité sociale et ethnique cohabitent dans ce même corps architectural.

La cour des voraces : immeubles communautaires de la Croix Rousse

La cour des voraces : immeubles communautaires de la Croix Rousse

(photographes de l’office de tourisme de Lyon)

 

-->
Show Buttons
Hide Buttons