La Maison de la Truffe ( rue Marbeuf )

Repas test dans un des temples parisiens du diamant noir, la Maison de la Truffe de la rue Marbeuf.

De décembre à mars, c’est la pleine période de la truffe noire, la tuber melanosporum. Alors partons en direction d’un temple iconique de ce précieux et rare champignon, la Maison de la Truffe, pour un repas mémorable rue Marbeuf proche des Champs Elysées.

Depuis presque 10 ans, le groupe Kaspia a repris La Maison de la Truffe, une institution créée en 1932 par des courtiers de la ville de Carpentras. Deux lieux emblématiques, place de la Madeleine et son petit frère rue Marbeuf, déclinent leur expertise du diamant noir en des espaces chics de dégustation et des épiceries fines de luxe.

La salle du restaurant de la rue Marbeuf

Elles affichent toutes leur rondeur rugueuse aux murs en d’imposants et attirants posters. Quelle femme ? Quel animal ? Pas du tout, quelle truffe devriez-vous dire ? Tuber melanosporum du Périgord et d’Australie depuis peu, tuber uncinatum (de Bourgogne), tuber brumale, blanche d’Alba en Italie, tuber aestivum : toutes les truffes sont travaillées dans ce restaurant, mais bien sûr en respectant leurs dates de ramassage. Autant dire que testant l’établissement en février, j’avais la possibilité de goûter la classique noire, la truffe d’hiver tuber melanosporum, ou la brumale, une truffe à la chair grise et veinée de blanc aux saveurs moins prononcées que sa consoeur.

Les conditions climatiques de l’hiver 2018 n’ayant pas été les meilleures pour des truffes très parfumées dixit la directrice ; le conseil le plus judicieux a donc été de choisir des plats avec la truffe la plus parfumée de la période, la tuber melanosporum.

Croque en sel à la truffe

La carte élaborée par le chef exécutif Xavier Caussade est riche de propositions élaborées comme la truffe en feuilleté sauce Périgueux, la crème d’artichaut à l’essence de truffe blanche ou le Saint-Pierre rôti patate douce orange et cannelle. Mais je vous conseille les grands classiques autour des œufs, des pâtes, du riz, de la pomme de terre qui sont les ingrédients qui mettent le mieux et le plus en valeur la reine truffe. Les plats les plus simples sont les meilleurs : croque à la truffe (37 €), taglierini à la truffe crème truffée (de 29 à 43 €), le risotto à la truffe (de 29 à 43 €), la pomme de terre au four garnie de crème truffée et perles de truffe (32 €), l’omelette salade verte (de 28 à 42 €), la brouillade (de 26 à 40 €). Dans ces plats là se dévoilent à merveille les arômes boisés, terreux, fumés du champignon. Cela peut paraître étrange à dire, mais oui du riz, de simples œufs ou des pâtes sublimées par des truffes, c’est un pur moment de délice, une vraie merveille.

Si vous voulez vous lancer, oser un peu d’originalité ; choisissez le mini burger à la truffe et ses frites maison (39 €), la pizza garnie de crème et de lamelles de truffes (de 25 à 46 €). C’est aussi un régal.

Pizza à la truffe

Avant d’attaquer le dessert, impossible de prendre un fromage, brie ou Saint-Marcellin affinés et fourrés de crème ou mascarpone à la truffe. Vous pourrez vous rattraper chez un bon fromager artisanal : certains proposent des pâtes douces garnies de truffe. Ainsi prolongerez-vous ce repas chez vous.

Pour finir sur une note sucrée, j’ai eu de la chance d’avoir un Merveilleux inhabituellement proposé : meringue, crème douce à la truffe, éclats de fruits. En revanche, vous pourrez toujours goûter et profiter de la crème anglaise citronnée truffée accompagnée de madeleines à la truffe du pâtissier Gilles Marchal.

Madeleines de Gilles Marchal, une exclu pour la Maison de la Truffe

La Maison de la Truffe

Le risotto : un grand classique mais tellement bon !

14 rue Marbeuf

75 008 Paris

Fermé le dimanche

Menu à 44 € du lundi au dimanche

Grand menu dégustation de 89 à 119 € selon la truffe sélectionnée

 

 

Share Button
No Comments

Post a Comment