Douceurs et desserts de fêtes interdits aux enfants ???

Interdits aux enfants ? Quid ? Des bûches, des macarons, des chocolats qui contiennent de l’alcool ou des saveurs qu’ils n’apprécient généralement pas !

Non pas vraiment et c’est selon votre ressenti personnel ; mais sachez que certaines gâteaux festifs, certains chocolats contiennent alcool ou saveurs que les petits n’aiment pas toujours.

Macaron Dalloyau au rhum

La célèbre maison du Faubourg St Honoré propose parmi sa sélection de macarons de fin d’année un ‘miel-rhum’.

A base de miel d’Ile de France, ce macaron est relevé par du rhum Diplomatico Reserva Exclusive.

Le chef pâtissier Jérémy Del Val propose des coffrets de 12 macarons où on peut mélanger ce macaron là à d’autres tels que le petit nouveau ‘mandarine main de Boudha’.

Coffret de macarons Dalloyau

29 € ; boutiques Dalloyau.

Bouchées chocolatées de Neuville

Le Bordelais, la Champagne : le chocolatier 100 % français qui fabrique ses chocolats sans huile de palme s’attache à perpétuer la tradition de certaines saveurs régionales.

A interdire aux tous-petits, même si le chocolat camoufle un peu l’alcool, les bouchons au Marc de Champagne et les raisins macérés dans du Sauternes !!

Bouchon choco-champ’ et raisins macérés Sauternes de Neuville

8, 90 € les 120 g et 28, 50 € la bouteille ; dans les 150 boutiques de Neuville.

 

Bûche Fauchon à la banane flambée

La maison est mythique, la bûche inouïe !

La bûche ‘Incandescence’ porte bien son nom car la création de François Daubinet sort des sentiers battus par une décoration en forme de boule sucrée soufflée avec au centre une tige à allumer.

C’est un peu la bûche Johnny Halliday avec sa chanson « allumez le feu » !

La bûche Fauchon porte bien son nom : Incandescence

Et à l’intérieur de la bûche en couronne, un biscuit à la banane, un croustillant de riz soufflé, des bananes flambées en compote, une mousse au rhum ambré.

130 € ; boutiques Fauchon.

Le sorbet d’Hugo & Victor

Aux côtés de ses divines bûches, Hugues Pouget propose d’excellents desserts glacés.

Partenariat premium avec les champagnes Barons de Rothschild pour un sorbet en pot à déguster de manière raffinée une coupe à la main.

Sorbet au champagne d’Hugo & Victor

Pot de 550 ml, 25 € ; 40 Bd Raspail 75 007 Paris

 

La Bûche Estela de Pierre Hermé

Si vous êtes amateur des saveurs de Pierre Hermé, vous serez séduit(e) par le raffinement de ce parfum végétal ; mais les enfants pas nécessairement et eux préfèreront toujours son Ispahan, ses douceurs praliné noisette ou chocolat.

Estella a un gout très raffiné de graines, de végétal avec un sablé au blé noir, un praliné aux pignons de pin, une ganache et une crème Chantilly aux bourgeons de pin et surtout une gelée inédite végétale.

Des notes végétales avec le pignon de pin et la gelée pour Pierre Hermé

Les chardons aux liqueurs de Cluizel

Le gourmet est en présence de notes fraîches mais un peu terreuses et surprenantes.

48 € la 4 pers ; boutiques Pierre Hermé.

Les chardons liqueur de la chocolaterie Cluizel

Leur liqueur réchauffe les papilles, leurs couleurs ravivent les sens !!

Armagnac, liqueur de framboise, de mirabelle, Poire Williams, Grand Marnier : ces petites boules colorées sont aux chocolat blanc et remplies de liqueur.

A bon entendeur salut ; mais quel délice !

18 € les 250 g : dans les boutiques Cluizel.

L’abri-bûche de Jean Paul Hévin

Avec ce chocolatier impossible d’échapper aux saveurs cacao, les meilleures peut-être de la capitale ! Mais derrière le chocolat peut se cacher un alcool!

Protégée ou non par un abri chocolaté, la bûche du talentueux Hévin se compose d’un biscuit cacaoté penché au cognac, d’une ganache un peu amère au chocolat noir et miel de sapin à peine relevée de sucre par du gianduja pistache.

L’abri-bûche d’Hévin avec une touche de cognac

38 € pour 7pers ; boutiques Jean Paul Hévin.

 

Glace safranée de Glacier 1891

Rarement je n’ai goûté du safran dans un dessert, hormis en Iran où ce merveilleux pays associe la fleur à de l’essence de rose.

Mais ici cette récente maison de glaces a posé, sur une dacquoise aux noisettes, un sorbet poire & safran accompagné de poires pochées, de glace noisette-praliné, de chantilly et de meringues.

Très intéressante par cette saveur étonnante, je pense cependant que les enfants n’aimeront pas.

39 €, pour 6-8 pers ; 59 rue du Faubourg Poissonnière 75 009 Paris

 

Safran dans la bûche glacée de Glacier 1891

En ouverture d’article visuel d’une caricature de Colcanopa parue dans Le Monde.

-->