1ères impressions d’Hong Kong

La mégapole en quelques clichés pris après le nouvel an chinois

Voici Hong Kong plongé dans l’année de la chèvre de bois

 

et il reste partout des arbres à kumquats « porte bonheur »

Les rues sont assez vides, presque toute la population ayant pris une quinzaine de jours de congés…

On la comprend car les brouillards et la pollution sont vraiment au rendez-vous ;

alors que les entreprises polluantes sont fermées pour cause de congés !!! Qu’en est il alors quand les usines tournent à plein régime ?

5 Comments
  • Filips
    Répondre 5 mars 2015at00:41

    En plein pic de pollution, que se passe-t-il?!
    On ne sort plus, on reste chez soi.

  • Filips
    Répondre 5 mars 2015at03:55

    Que fait-on a Hong Kong quand l’air est trop pollue?!

    Malheureusement, on est contraint a rester chez soi…Et on se console en regardant les taux de pollution de Pekin ou Shanghai!!

  • marie-christine frerejean
    Répondre 9 mars 2015at13:03

    oui mais les brouillards ne sont pas liés qu’à la pollution
    Ils sont souvent dus aux conditions climatiques:chaleur et fort taux d »humidité

  • frerejean marie-christine
    Répondre 9 mars 2015at13:05

    les brouillards ne sont fort heureusement pas seulement dus à la pollution mais surtout aux conditions clipmatiques: chaleur et fort taux d’humidité

  • henri dupont
    Répondre 9 mars 2015at15:18

    Une expérience positive de mon côté !

Post a Comment